10e Festival international de musique symphonique: Hommages à Rachid Taha et Djamel Allam

L’Opéra d’Alger « Boualem Bessaïh » s’apprête à renouer, du 13 au 19 octobre, avec un rendez-vous musical d’excellence.

Après 9 éditions réussies, ce 10e rendez-vous se présente avec plus d’assurance, de maturité et de professionnalisme. A travers un programme très riche concocté par le commissariat du festival, à sa tête le maestro Abdelkader Bouazzara, le public sera convié à s’immerger, l’espace de quelques jours, dans l’univers enivrant de la musique classique pour se délecter de quelques-unes des plus belles œuvres symphoniques léguées à la postérité par des maîtres tels que Mozart, Bach, Chopin, Beethoven ou des pièces puisées dans le riche patrimoine musical algérien.

Outre l’Algérie, cette année 14 pays prendront part à cette manifestation internationale à savoir la Russie, invité d’honneur, la Syrie, la Chine, l’Espagne, l’Autriche, l’Ukraine, la Corée, le Japon, la Tchéquie, la Tunisie, l’Italie, la France et l’Allemagne.

La cérémonie inaugurale sera animée par l’Orchestre symphonique d’Alger rebaptisé « Orchestre de l’Opéra d’Alger » lequel, sous la férule du maestro Amine Kouider exécutera quelques pièces musicales de choix. L’orchestre rendra par ailleurs hommage au chanteur franco-algérien Rachid Taha, décédé le 12 septembre dernier, en interprétant « Abdelkader ya Boualem », l’un de ses titres-phares.

Le festival se poursuivra durant les autres soirées avec un florilège de musiques anciennes, classiques, baroques, néo-classiques et on en oublie encore, proposé par des orchestres, ensembles et artistes de renommée mondiales dont l’Orchestre de musique de chambre russe, l’ensemble Casa Mediterraneo, l’ensemble des solistes de la Radio nationale d’Ukraine, l’Orchestre à cordes de l’Opéra de Tunis, le trio japonais, le quintet autrichien, des sopranos, baryton basse,…etc

La soirée de clôture sera animée par l’orchestre chinois composé de 70 musiciens. Ils rendront, notamment hommage à l’un des grands noms de la chanson kabyle, le grand Djamel Allam, emporté par la maladie le 15 septembre dernier. Les soprano et ténor chinois interpréteront pour l’occasion la célèbre chanson « Mara dyoughal ».

A noter que deux soirées seront organisées, en partenariat avec l’ONDA, à la salle de cinéma et de spectacles « Afrique », sise rue Rabah Noel à Alger.

En marge du festival, des masters class seront animés par des musiciens professionnels.

Concernant la billetterie, elle sera disponible au niveau de l’Institut supérieur de musique (INSM), à l’Opéra d’Alger et à l’hôtel AZ de Zeralda.

Tous les spectacles débuteront à 18h45.

Kahina A.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur