ALGÉRIE : non au racisme !

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Un phénomène inquiétant voit le jour sous nos yeux sur les réseaux sociaux sous le Hashtag « #Pas d’africains en Algérie ». Un appel sans vergogne au racisme et à tout ce qu’il entraîne comme vilenie, il ne manque que les appels au lynchages publics!

Les initiateurs de cet appel accusent les réfugiés subsahariens (vous remarquerez que les syriens en sont exempts) de « violences contre les algériens », « propagation de maladies » et, le comble, de « vouloir envahir l’Algérie et changer la composante autochtone du pays ». Même si ces appels ne trouvent pas un grand écho chez nos concitoyens, ils n’en restent pas moins dangereux, ce ne sont ni plus ni moins des appels au meurtre.

Les autorités qui sévissent d’habitude avec zèle à l’encontre des Ahmadites, des chrétiens et des autres courants religieux qui utilisent les réseaux sociaux à des fins de prosélytisme, sont terriblement muets et inactifs lorsqu’il s’agit d’atteinte à des droits humains. L’Algérie, faut-il le rappeler, a ratifié toutes les conventions onusiennes relatives aux droits des réfugiés.

Noureddine Bedoui, ministre de l’intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire, entre deux commentaires lors d’une visite officielle effectuée lundi dernier à Tipaza a souligné « l’accueil cordial de l’Algérie aux réfugiés…ce sont des invités….ils sont pris en charge dans le respect des droits humains ».

Drôle de manière d’accueillir des invités !

Ces réfugiés, qui ont fui les affres des guerres et des sécheresses dorment sous des ponts dans des conditions « voulues » d’absence d’hygiène et de sécurité. Ils n’ont pas accès au minimum vital ni aux soins médicaux et en sus ils sont victimes d’une cabale sur le net visant à « casser du nègre ».

L’Algérie est un pays africains, donc à ceux qui ne veulent pas d’africains ici : changez de pays.

Mohamed Bendris

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :