FRANCE : les enjeux des législatives

Le premier tour aura lieu demain, plusieurs cas de figures semblent se dessinés.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Emmanuel Macron et son parti La République En Marche (LREM) vont-ils remporter leur pari et asseoir leur « marche » dans l’hémicycle ? 

Nous avons envisagés plusieurs cas de figures.

Cas de figure probable : LREM obtient la majorité absolue

 Donné largement favori, le mouvement du nouveau président de la république française devrait facilement dépasser la barre des 289 élus, synonyme de majorité absolue. A en croire les dernières enquêtes d’opinion, La République en Marche est en bonne voie pour remporter la plus grosse part du gâteau avec jusqu’à 400 députés. Résultat, le Front national, le Parti socialiste, la France Insoumise ainsi que les Républicains ne devraient alors se contenter que des miettes.

  • Cas de figure possible : LREM n’obtient qu’une majorité relative

Ce serait un échec pour le nouveau gouvernement, qui serait le premier à ne pas bénéficier d’une majorité absolue depuis 2002. La tâche serait alors moins aisée pour le gouvernement, qui devra notamment « faire des compromis et des alliances ».

  • Cas de figure improbable : Les Républicains (LR) obtiennent une majorité relative

La République En Marche  chercherait à établir un accord global sur des grands points avec le groupe Les Républicains , qui deviendrait alors incontournable. Les deux partis pourraient notamment s’entendre sur  les réformes économiques et sur les questions de sécurité .

  • Cas de figure inattendu : LR obtient la majorité absolue

Ce cas de figure serait sans précédent dans l’histoire de la cinquième République Française. Pour la première fois, un président  fraîchement élu devrait subir une cohabitation.  Le parti Les Républicains composerait alors lui-même son gouvernement, en consultant très peu le président. Mais avec le climat de division régnant chez Les Républicains, favorisé par les ralliements d’élus de droite à Emmanuel Macron et la nomination d’Edouard Philippe, ex-LR, au premier ministère, ce cas de figure relèverait aujourd’hui du miracle politique.

Nous aurons des indices quant à nos cas de figures dès demain soir.

Tarik Melloul

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :