LÉGISLATIVES EN FRANCE : le spectre de l’abstention menace

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Quelque 47 millions d’électeurs sont appelés aux urnes ce dimanche pour le second tour des législatives, qui devrait donner à Emmanuel Macron une majorité écrasante dans la nouvelle Assemblée nationale où l’opposition risque d’être réduite à une portion congrue. 67.000 bureaux de vote ouvrent en métropole à 8h et le resteront jusqu’à 18h, voire 20h dans la plupart des grandes villes.

Plus de 47 millions d’électeurs sont appelés à voter pour ce scrutin où le niveau d’abstention (qui avait atteint 51,3 % au premier tour, un record) sera observé de près.

Une abstention en hausse

La participation au second tour des élections était en net recul à la mi-journée, à 17,75 % contre 19,24 % à la même heure le 11 juin dernier, selon le décompte du ministère de l’Intérieur. Si la tendance se poursuit, la participation pourrait chuter à un niveau historiquement faible pour ce scrutin.

Un vote de confirmation?

Après le succès de La République en Marche (REM) dimanche dernier, le chef de l’État attend «  une confirmation  » qui lui permettrait d’appliquer clairement sa politique, à commencer par les ordonnances controversées sur la réforme du Code du travail ou la loi de moralisation politique au programme du Parlement en juillet.

Son jeune mouvement, allié aux centristes de François Bayrou, pourrait ravir 400 à 470 circonscriptions sur 577, selon les projections, soit l’une des majorités les plus imposantes de la Ve République.

Tarik Melloul

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :