MAK : Rassemblement empêché à Azazga

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Un rassemblement du Mak destiné à commémorer la marche organisée le 14 juin 2001 sur Alger par le mouvement des arouchs a été dispersé à coup de bombes lacrymogènes par les services de sécurité. 

Les groupes de jeunes venus de différentes localités ont été contraints de se disperser au moment où ils proclamaient des slogans en appelant à l’indépendance de la Kabylie. A noter que le Mak investit la plupart des dates symboliques ayant marqué l’histoire de la Kabylie pour les inscrire dans la revendication indépendantiste : il en est ainsi du 20 avril, de yennayer, d’autres actions menées pendant la guerre de libération par différents dirigeants kabyles…

Derrière cette mobilisation se dessine une guerre des mémoires quand à la façon d’interpréter les événements historiques de la région.

Le même jour, Belaid Abrika, l’un des animateurs du mouvement des arouchs, prenait le contre-pied de ces appels. Dans un entretien publié par le Soir d’Algérie, il répète à deux reprises qu’en se dirigeant sur Alger, les marcheurs n’avaient à aucun moment l’intention « de renverser le chef de  l’Etat ». Il salue les luttes rifaines, le combat des militants mozabites tout en se gardant d’évoquer le Mak.

Dihya Mahmoudi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :