Port de Bejaia : Activité en déclin et forte contestation du PDG

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le port de Bejaia, jadis, fleuron du secteur en Algérie de par sa position stratégique en méditerranée connait ces derniers mois une réelle baisse de trafic qui interpelle de nombreux acteurs de la sphère politique et économique au niveau national et local. Les statistiques publiées au premier trimestre de l’année en cours font ressortir « une décroissance de 8.71% » et le trafic hors hydrocarbures a connu un fléchissement de -15,17%.

Le mouvement de la navigation pour la même période fait ressortir un écart négatif de 36 navires ayant fait escale au port, alors que la chute est plus importante pour les navires cargo ayant atteint 52 navires en moins.

En analysant les chiffres des produits importés et exportés, la variation est de -16,13% pour les produits débarqués alors que pour les produits embarqués, la variation dépasse à peine le seuil des 03%. La baisse la plus sérieuse est celle du sucre qui connait une chute de 18.42% dont le producteur et exportateur est CEVITAL. Alors que le PDG du port se plaint d’une baisse d’activité, ce dernier est accusé publiquement par la société civile et de nombreux élus d’être derrière les blocages des opérateurs économiques de la région et du principal contributeur qu’est le groupe CEVITAL. Pour rappel, du matériel destiné à une unité de trituration des graines oléagineuses qui devait être débarqué au port de Bejaia a été empêché à deux reprises d’être déchargé au port par l’actuel PDG. Ce dernier est accusé par le comité de soutien aux travailleurs de CEVITAL d’être instrumentalisé par des lobbies pour freiner tout élan de développement dans la région au moment où des informations font état d’une grogne des travailleurs du port dénonçant la mauvaise gestion de cette entité.

Salim Ramdani

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :