TIZI OUZOU : accès interdit à la ville

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Ainsi, la protestation de rue a commencé tôt ce matin puisque les habitants du village Sikh Oumeddour, ont investi la rue pour se faire entendre, dès les premières heures de la matinée, suite à une décision prise la veille, d’un commun accord, de fermer la voie publique. Les actions récurrentes menées à cet endroit prennent l’allure d’une tradition.

Des barricades de fortune et autres pneus enflammés, ont été utilisés pour occuper la RN12 et la fermer à la circulation automobile dans les deux sens, empêchant ainsi tout accès vers et à partir de la ville de Tizi Ouzou, pour protester contre l’absence d’eau potable, puisque les robinets sont à sec depuis le mois de mai, une semaine avant le mois de ramadan.

La présence des éléments de la gendarmerie nationale, venus en force pour tenter de négocier avec les protestataires n’a pas arrangé la situation. Même le directeur de l’agence ADE de Tizi Ouzou, qui s’est déplacé sur les lieux afin de promettre- à nouveau- une solution aux habitants de ce village, a échappé de justesse au lynchage. Ces derniers exigent la présence du wali de Tizi Ouzou sur les lieux afin de libérer la route nationale aux automobilistes.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres :

Non loin de ce village, à environ 500 mètres, plus exactement devant le portail de la cité universitaire de jeunes filles de Oued Aissi, une bande de malfaiteurs connus des éléments de la sécurité, s’est mise à racketter les bus de transport venus assurer les navettes de Oued Aissi vers la gare ou le centre-ville de Tizi Ouzou. C’est ainsi et à proximité des gendarmes qu’ils exigent des chauffeurs de payer une somme de 100 dinars « comme amende ou laissez-passer » afin de permettre aux voyageurs de prendre place au risque de se faire insulter et interdire l’accès non sans agressivité. A une journée caniculaire durant laquelle le thermomètre affiche 42°, s’ajoute un stress considérable aux usagers qui empruntent la RN 12.

Il est à noter qu’une session APW est programmée pour demain mercredi et jeudi pour laquelle est inscrit à l’ordre du jour le problème d’alimentation en eau potable à travers la wilaya . Une session, par ailleurs, convoquée en retard.

Dihya Mahmoudi

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :