CAFE LITTERAIRE D’AOKAS : les autorités acculées

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les animateurs du café littéraire sont déterminés à poursuivre leurs activités d’animation culturelle. Finalement, le Café littéraire d’Aokas vient d’être autorisé  pour ce samedi au même lieu. Pour rappel,  le week-end passé, une répression aveugle des forces de sécurité s’est abbatue sur les présents.

La mobilisation continue des acteurs politiques, de la société civile et de nombreux citoyens vient ainsi de faire plier l’administration. Selon une source locale, les autorités viennent d’informer les animateurs de la « possibilité » d’organiser la prochaine rencontre.Un large élan de solidarité s’est manifesté en faveur de la poursuite des activités de cette association dont un collectif des citoyens d’Aokas qui appelle, pour ce samedi, à une grande marche populaire qui s’ébranlera de la place Katia Bengana et qui sera suivie d’une rencontre littéraire ayant pour thème « littérature et engagement politique », animée par l’écrivain et chroniqueur, natif de la région, Chawki Amari.

La députée du RCD interpellera le ministre de l’intérieur

Contactée par Ameslay.com, la députée Nora Ouali nous apprend qu’elle a pris attache avec l’association Azday adelsan n Weqas organisatrice du café littéraire juste après la répression qui s’est abattue sur les organisateurs. En effet, elle a promis à ses membres d’interpeller le ministre de l’intérieur sur les dérives des autorités. La députée de Bejaia, qui s’indigne de la tournure qu’a prise une rencontre culturelle, compte interpeller le ministre sur « les abus des autorités ». Elle veut, notamment, saisir le gouvernement pour s’expliquer sur le « pourquoi des non-autorisations pour les activités littéraires et culturelles ? » et de poursuivre sur un ton interrogatif « Qui a ordonné la répression à Aokas ? Pourquoi cet acharnement contre toute expression citoyenne libre et responsable ? », conclut l’avocate de formation.

Salima Skimani    

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :