Djillali Sofiane en séance de rattrapage

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Quelle mouche a piqué Djillali Sofiane pour  apporter son soutien au premier ministre Abdelmadjid Tebboune. ?  On l’aura remarqué jusque là, seul le PT de Louisa Hanoune a pris position clairement en faveur de Tebboune. Il a rendu public un communiqué (19 juillet dernier) dans lequel il apporte son soutien au premier ministre, affirmant que  dans cette histoire « Tebboune agit au nom de  Bouteflika… pour apporter des corrections dans plusieurs domaines notamment la séparation entre l’argent, la politique et l’État». On ne sait évidement pas la source de cette nouvelle orientation qu’aurait décidée le chef de l’Etat.

Pour sa part, depuis son échec à réunir les signatures dans la présidentielle de 2014, Djillali Sofiane mène une campagne contre tous « ceux qui cautionnent les jeux du système ». Mais dans sa sortie pour soutenir Tebboune il ne fait pas que prendre parti en affirmant « Vous avez les faveurs de l’opinion publique et le bénéfice du doute pour vos positions, Monsieur Tebboune. Ne leurrez pas le peuple en reculant ». Passons sur le bénéfice du doute car le chef d’œuvre de ce communiqué est à venir. « Si les effets d’annonce des intentions du gouvernement venaient à être concrétisés, les conditions politiques pourraient être réunies pour que les forces du progrès, là où elles se trouvent, contribuent à l’initiation d’un processus de mise en place d’un Etat de droit ».

Voilà qui est dit. On ne participe pas à des élections en qualifiant ceux qui y vont de traîtres car le système est pourri mais on fait des appels du pied pour intégrer (réintégrer) le même système. Il est vrai que dans ce dernier cas la cooptation n’est pas entachée de fraude.

Rabah Said

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :