FEUX DE FORETS : la Kabylie s’embrase

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Une centaine d’incendies ont été enregistrés ces dernières 48h dans plusieurs localités en Kabylie et les populations sont sérieusement inquiètes de l’ampleur et des dangers qui pèsent sur leurs vies et leurs biens. Un décès a déjà été enregistré à Ait Yahia Moussa ( sud de la wilaya de Tizi Ouzou). Même si les fortes chaleurs peuvent expliquer certains départs de feux, des citoyens que nous avons rencontrés dans certaines communes estiment que cette simultanéité peut être le fait d’agissements de pyromanes « missionnés », comme nous le déclare un citoyen de la région d’Akfadou, dans la wilaya de Bejaia. On observe des sinistres d’ampleur sensiblement équivalentes dans la wilaya de Tizi Ouzou.

Durant ces dernières années, les citoyens ont souvent imputé beaucoup de feux aux mesures préventives de l’armée pour éliminer les caches et abris des terroristes, mais aussi à la main de la mafia du foncier dans les régions côtières. Ces deux derniers jours, les chaleurs caniculaires ont largement favorisé les départs de flammes, ajoutés aux incendies accidentels. Les bouteilles de bière jetées sur les bords des routes faisant office de loupe provoquent des flammèches sur des touffes d’herbes sèches qui se propagent aux maquis.

Sur les lieux, de nombreux citoyens se plaignent de l’insuffisance des moyens déployés pour venir à bout de ces sinistres, (absence de canadairs,, matériel vétuste et manque flagrant d’unités de la protection civile dans les zones les plus touchées).  La mobilisation citoyenne demeure, dans certains villages, le seul moyen pour éteindre les foyers d’incendies (tracteurs, citernes d’eau, des lignes de Stop-Fire, et chaîne humaine avec des sceaux d’eau…)

A l’heure où nous publions ces lignes, on nous signale la persistance de foyers de feu dans plusieurs localités à l’instar de Tifra, Ait-Ksila, Yakouren, Adekar, Akfadou, Sidi-Aich, Tizi-Rached et bien d’autres communes.

« Un total de 617 hectares a été détruit par les flammes durant ces dernières 24h, dont 378 hectares de forêts, 110 hectares de maquis, 129 hectares de blés, 3110 bottes de foin et 6774 arbres fruitiers ravagés », selon un bilan obtenu auprès de la protection civile.

Salim Merabet

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :