MARCHE A BEJAIA : des milliers de personnes répondent à l’appel des travailleurs de CEVITAL

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

À l’appel du comité de soutien aux travailleurs de Cevital, une imposante procession humaine démarra de l’usine du groupe dans l’arrière-port de Bejaia en direction du siège de la wilaya où un sit-in se tiendra. Tout au long du chemin, on pouvait entendre entonner plusieurs slogans, parmi lesquels « non au blocage de l’investissement dans notre wilaya », « non à l’étouffement programmé de nos entreprises », ainsi que « le départ immédiat du directeur du port et l’ouverture d’une enquête sur sa gestion douteuse ».

Arrivé devant le portail de la wilaya, une délégation composée de travailleurs du groupe, d’élus Apw, de représentants de la société civile ont demandé à voir M. Hattab, wali de Bejaia afin de lui remettre une missive adressée à M. Tebboune, chef du gouvernement. Quelle ne fut la surprise des membres du comité citoyen de soutien aux travailleurs de Cevital et aux investissements dans la wilaya de Bejaia, quand M. Hattab leur a signifié qu’il n’allait pas les recevoir et que ça sera le SG de la wilaya qui le fera.

Les représentants ont refusé cette alternative, au motif que lors de la marche du 25 mai dernier, ils ont été reçus par ce même SG, et que les choses n’ont pas avancé d’un iota. Une prise de parole a été improvisée sur place pour rendre compte de la décision « irréfléchie » du wali devant la forte présence. La tension monta d’un cran et les choses auraient pu tourner au vinaigre, si ce n’était la sagesse des organisateurs, qui tour à tour ont pris la parole pour dénoncer le mépris affiché par le wali, du directeur du port, M. Djelloul Achour quant aux blocages systémiques dont est victime la wilaya.

Rencontré sur place, M. Saou Rachid élus Apw du RCD et membre du comité nous déclara  « il est inadmissible qu’un représentant de l’Etat-central refuse de recevoir des élus du peuple, ceci est un mépris affiché et une volonté non-dissimulée qu’a le wali, représentant du gouvernement de prendre le parti du non-développement de la wilaya ». Quant à M. Kaci Sayad, président du comité de participation de Cevital, il trouve cette décision « unilatérale illogique », « nos revendications seront réglées au niveau de la chefferie du gouvernement, on suit avec attention les discours que tient M. Abdelmadjid Tebboune et on les prend pour argent comptant ».

Il est à signaler qu’un groupe de « jeunes » à bord de scooters, ont durant la journée d’hier, tagué toutes les affiches appelant à la marche à coup de bombes de peinture et ce en plein jour au su et au vu des agents de police disséminés dans les principales artères de la ville.

La marche se dispersa dans le calme.

Kassa Aïdli

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :