PARTIS POLITIQUES : Quand une certaine presse promeut le jeu du pouvoir.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Dans un article, pour le moins étrange, un journal titre et tend à faire croire aux Algériens que « les partis sont dans leur tanière climatisée en cette période estivale, et abandonnent le terrain (..)», comme si « les partis » étaient une entité une et indivisible.

« Ils s’agitent en période électorale, perdent la parole entre les scrutins et deviennent inactifs ». C’est ainsi qu’un quotidien comme L’expression, a, à priori choisi son camp et joue curieusement à un jeu traditionnellement réservé au régime en place. En voulant se faire passer pour non-partisan, ce journal promeut la stratégie du pouvoir, qui, lui, est décidément bien climatisé dans sa tanière, pendant que des hommes et des femmes se battent aux cotés des citoyens.

Dans la même journée un parti, un parti au moins, se détache de la supposée entité. Le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie – RCD.

En effet, dans le cadre de son redéploiement organique, le secrétaire national chargé de l’organique et la communication a  procède au centre culturel de la vile de Tlemcen à l’installation des présidents des Bureaux Régionaux des wilayas de Tlemcen, Ain Timouchent, Mascara, Saida, El Bayadh et Sidi Belabes. Ce dernier a confié à notre rédaction que « Les nouveaux responsables du parti dans la région ouest du pays ont été chargés de constituer leurs équipes et de s’atteler à la préparation des événements importants à venir.»

En cette même occasion, Nassim Yassa, coordinateur national de la Jeunesse Libre (JLRCD), une aille dédiée aux jeunes au sein de cette même formation politique, a lui, de son coté, procédé à l’installation des représentants de cette structure dans ces mêmes wilayas.

Pour ne citer que ces exemples, hier encore les députés et élus locaux du RCD, ainsi que ces représentants régionaux étaient aux cotés des citoyens des régions touchées par la dernière vague d’incendies, ou encore aux cotés des travailleurs de Cevital (..)

Il est, ainsi, injuste envers les citoyens et surtout très dangereux de promouvoir ce genre de discours, particulièrement quand on est – la presse – sensée, au mieux rapporter les faits et, éventuellement, commenter les événements.

M.Arezki

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :