RÉPRESSION D’AOKAS: les députés du RCD refusent de rencontrer le wali.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les députés du RCD présents lors des événements d’Aokas où la police a réprimé brutalement la rencontre littéraire que devait animer l’écrivain Ramdane Achab ont refusé de rencontrer le wali pour discuter avec lui. Une décision largement partagée par les organisateurs et les citoyens qui se remémorent de la dérive, qui a vu déclencher les événements d’Avril 80.

Voici la déclaration en intégrale des députés signée du bureau régional de Bejaia .

« Les députés du RCD refusent de prendre part à la rencontre « wali de Bejaia-députés » suite à la répression qui a suivi la conférence du café littéraire d’Aokas. Le RCD a, déjà, condamné à travers le bureau régional de Bgayet la répression qu’ont subie les citoyens d’Aokas et leurs invités. De nombreux blessés étaient à déplorer et dont certains souffrent encore des coups reçus.

Le RCD condamne énergiquement cet acte irresponsable des autorités et se tient aux côtés de ceux qui luttent, quotidiennement, sur les espaces publics, pour une expression libre et autonome de tous les acteurs, sociaux, culturels et politiques de notre région. Ceux qui ont rencontrés le Wali, aujourd’hui, ne peuvent être les interlocuteurs de ceux qui luttent, régulièrement, pour les libertés.

Les députés du RCD se démarquent de cette rencontre-alibi. L’irresponsabilité des autorités, coupables, de la dérive d’Aokas, ne peut trouver réparation qu’à travers la condamnation des coupables ».

Salim Ramdani

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :