TIZI OUZOU: session de l’APW sur les incendies en attendant les prochaines catastrophes.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’APW de Tizi Ouzou a tenu aujourd’hui une session extraordinaire consacrée aux feux de forêts huit jours après leur extinction. Sans un subterfuge du président de l’APW qui a comptabilisé les procurations pour le vote des élus absents, la réunion n’aurait pas pu se tenir, faute de quorum. Ce que n’ont pas manqué de dénoncer les élus du groupe du RCD.

Dans son exposé aux élus, le directeur de wilaya de la protection civile, le colonel Mohammedi, a insisté sur « l’exception de la situation vécue la semaine dernière« . Il a révélé que « pour la seule journée du 12 juillet, 57 départs de feux ont été enregistrés dont 22 classés importants ». De son côté, le directeur de la Conservation des forêts, M. Tabti, a présenté devant la plénière un point de situation sur les derniers incendies. Il révélera que « ses éléments ne sont pas intervenus dans les forêts, à l’exemple de la forêt de Tamgout, laissant les feux se propager, contraints de concentrer leurs efforts sur les zones habitées ».

Les statistiques établies par ses services recensent « 113 foyers d’incendies enregistrés depuis le début de la campagne de prévention pour cette année ». Il soulignera, également, que sur les « 2513 hectares parcourus par les feux, seuls 14% relèvent du domaine forestier ». Sur les moyens dont il dispose, le conservateur des forêts indiquera que sa direction « n’a reçu aucune dotation en équipements depuis 2005. Pour les hautes montagnes, les services des forêts ne disposent d’aucun véhicule d’intervention ». Notant que tous les groupes politiques ont lu des déclarations au début des travaux. Si le FFS a tenté de justifier sa réaction tardive pour convoquer la session, le RCD a « dénoncé l’incurie des autorités ». Il ajoutera que « l’annulation, sous prétexte d’austérité, du projet des 11 postes avancés de la protection civile initiés en 2011 signe l’inconscience de nos gouvernants« .

Quant au FLN et au RND, « à l’écoute de leurs déclarations, on a l’impression qu’il ne s’est presque rien passé la semaine dernière » commentera un journaliste venu couvrir la session.

Signalons, enfin, l’absence du wali à cette session. Il a choisi d’accompagner la ministre de l’Environnement. Il s’est fait remplacer par le directeur de l’Administration locale. Le secrétaire général de la wilaya, qui d’habitude supplée à l’absence du wali est en congé. « On n’a pas jugé utile de le rappeler malgré cette situation de crise » grince un élu du RCD.

Katia Meziani

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :