FESTIVAL A BEJAIA : les autorités refusent d’assurer la sécurité de l’évènement

Festival

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La troisième édition du « Festival Of Colors» vient d’être annulée par ses initiateurs pour des raisons sécuritaires. Les autorités ont informé les organisateurs « qu’aucun dispositif sécuritaire ne serait déployé pour la journée du 12 aout ». Après douze mois de préparations et de mobilisation pour sa tenue, les jeunes, nombreux à vouloir participer à l’évènement, apprennent, stupéfaits, que l’évènement est annulé.

Sur la page Facebook dédiée à l’évènement, presque 10 000 personnes sont dites intéressées de prendre part au festival qui devait avoir lieu sur la plage de Tala-Ilef, sur la Côte ouest de Bejaia. Les organisateurs accusent les autorités d’avoir failli à leurs missions, dont celle d’assurer la sécurité des citoyens. « Le volet sécuritaire n’est pas de notre ressort, il est exclusivement du ressort de l’Etat », insistent les promoteurs du Festival.

Pour rappel, le Festival a connu un franc succès lors de l’édition de 2015, malgré les critiques des milieux islamiste et des cercles conservateurs et/ou rétrogrades.

Sur la toile, les critiques sont nombreuses pour dénoncer les autorités. Pour Hakim, qui se dit militant du RCD, présent lors de la répression du Café littéraire d’Aokas, « les autorités préfèrent mobiliser les policiers pour réprimer une rencontre littéraire, au lieu d’assurer la sécurité des citoyens lorsque ces derniers le leur demandent ». Parmi les nombreuses réactions des internautes, nombreuses sont celles qui  n’ont pas manqué d’ajouter ce énième avatar à la longue liste des blocages interdictions, blocages ou répressions qui ciblent les activités culturelles ou de loisirs en Kabylie.   

 

 

Salima Skimani

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :