FLN : le câble Présidence-Djamel Ould Abbas est-il rompu ?

FLN

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La tempête qui secoue le gouvernement semble désarçonner au plus haut lieu. Ould Abbas, secrétaire général du FLN, pour qui ce n’est « qu’une tempête dans un verre d’eau » est apparu, lors de la conférence de presse organisée hier, perdu. Aux questions des journalistes, il n’a que sa langue de bois pour espérer convaincre.

Déjà affaibli par ses récentes déclarations où il annonçait, sûr de lui, la reconduction de Sellal au poste de premier ministre, il fut désavoué par l’annonce de la désignation de Tebboune. Hier, de nombreux journalistes s’interrogeaient sur les réponses évasives d’Ould Abbas au sujet des derniers développements intervenus sur la scène politique.

En effet, dans son désarroi, ce dernier, dans un auto-recadrage, de peur d’essuyer les foudres du maitre, assène : « il ne faut plus parler des présidentielles de 2019 », « il faut soutenir le gouvernement Tebboune, tant que celui-ci a la confiance du président », ou « quand le Président de la République, qui est le président du parti, parle, il n’y a plus de discussions et il n’y a plus de débat. Nous, on exécute »,  comme quoi le wikileaks-maison ne semble plus alimenter la citadelle des hauteurs d’Alger, à Hydra. Ce qui a amené certains observateurs avertis à penser qu’Ould Abbas est hors circuit concernant les dernières retouches du clan en matière de succession.

Désormais, au sommet, on a préféré d’autres canaux de communications depuis le départ du tonitruant Amar Saadani. A travers ce dernier, les Algériens ont eu droit aux secrets d’alcôves les mieux gardés, contrairement à l’actuel secrétaire général de l’ex-parti unique incapable d’affirmer la véracité d’une instruction dont nul n’a la trace, préférant mettre un terme aux questions des journalistes par cette phrase énigmatique « l’instruction peut être verbale ».

Enfin, Ould Abbas, envoyé pour rassurer, a fini par botter en touche !

Salim Merabet

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :