SANTÉ PUBLIQUE : « Relax » une eau de parfum toxique sur le marché

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Dans une note envoyée le 15 Aout 2017 par la première région militaire, via sa direction régionale des services de la santé militaire, portant numéro 8331 faisant référence à un courrier numéro 4977 en date du 08/08/2017, le MDN alerte sur l’utilisation d’une eau de parfum toxique, commercialisée depuis quelques mois en Algérie.

Selon la missive du ministère de la défense nationale, le parfum en question qui porte le nom de « Relax » a été découvert dans plusieurs pays « arabes et musulmans » en l’occurrence l’Egypte, le Soudan, le Liban, l’Irak, Bahrein, Kuwait et l’Algérie. Après divers analyses chimiques de ce parfum et des tests médicaux effectués sur des utilisateurs, il s’est avéré que ce produit contient une matière toxique avec des effets qui se manifestent après trois ou quatre jours de son aspersion sur la peau et qui provoque une mort subite.

D’après certaines informations, le ministère du commerce a ouvert immédiatement une enquête et a instruit ses services sur l’ensemble des postes-frontières, pour l’interdiction de l’importation de ce parfum, depuis que cette note  a été rendue publique ce lundi 28 Aout. De son coté, l’Organisation Algérienne pour la Protection et d’Orientation du Consommateur « APOCE » a vite alerté les Algériens quant à l’utilisation de ce produit toxique.

Le hic dans cette note du MDN, c’est que dans le dernier paragraphe, le rédacteur conseille, pour plus de prévention, de n’insister que sur le danger de mort que peut provoquer ce parfum toxique, sans insister sur la « mort subite » et ce pour ne pas créer de « panique » !

La question qui se pose est de savoir pourquoi le ministère de la santé publique n’a pas tiré la sonnette d’alarme ? Est-ce que ce danger d’empoisonnement ne concerne que les hommes de troupe ou bien les civils ne se parfument-ils pas ?

Pour une fois la grande muette a communiqué publiquement pour une question d’intérêt général ……. Deux semaines après la note interne.

Katia Meziani

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :