BEJAIA: « L’arnaque du club 92 mise en échec »

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Par Kassa Aïdli

Au mois de juin passé, Ameslay, en date du 18 et du 24, avait dévoilé le pot aux roses d’une opération de surfacturation et de passation de marché douteux de la part de l’APC de Bejaia, à sa tête, le président, Hamid Merouani du FLN qui se représente à sa propre succession pour les élections du 23 novembre prochain.

Cette fois, c’est le Comité de Soutien aux Travailleurs de CEVITAL et aux investissements économiques dans la wilaya de Bejaia (CSTCIEB) qui revient à la charge via un communiqué qui nous a été adressé.

En effet, le Comité, dans son communiqué, revient à la charge et informe la population que : « La mobilisation citoyenne a mis en échec l’arnaque du Club 92« .

Revenant sur la genèse de cette affaire, les rédacteurs du communiqué insistent sur ce scabreux marché : « Notre comité avait souligné qu’en plus de ces transgressions, le club 92 avec la complicité de l’APC de Béjaïa et de toute la chaine décisionnelle avait surestimé le prix de la collecte des déchets. Nous avions,  pour alerter l’opinion publique et les autorités, dressé un tableau pour comparer l’offre du Club 92 pour l’APC de Bejaia et des prix appliqués à l’APC d’Oran. La tonne de déchets collectée coûte à la commune d’Oran 5638 DA contre 11 670, 20 DA pour ce projet à Béjaïa, soit un écart d’un peu plus de 6000 DA la tonne et que l’APC de Béjaïa allait débourser 33,8 milliards de centimes de plus chaque année pour le même volume de déchets. »

Nous apprenons aussi via ce communiqué que « la réaction des autorités supérieures est venue la semaine dernière :  En effet, en date du 18 septembre 2017 (soit trois mois après notre article), la société Manabí Environnement spécialisée dans la gestion des déchets, dépêchée par le ministère des ressources en eaux et de l’environnement, s’est réunie avec le Wali de Béjaia et s’est engagée pour un montant de  4 129,50 DA pour la collecte de la tonne de déchet en générant quelques  691 postes d’emploi directs. Des prix inférieurs à ceux pratiqués à Oran et près de trois fois moins que ceux proposés par le club 92. »

Le comité souligne que c’est grâce à la mobilisation citoyenne que cette affaire, disons le, de détournements de deniers publics à grande échelle a pu être évitée et que l’édile communal ( qui n’est, à ce jour, sujet d’aucune enquête) voit, cette fois, une malversation potentielle désamorcée.

Sur un autre registre et concernant l’acharnement du directeur du port de Bejaia contre Cevital, le communiqué nous apprend que M Djelloul Achour aurait esté en justice pour diffamation le chargé de communication du comité, en l’occurrence M Bouzidi Mourad qui reçoit un soutien appuyé face à cette cabale.

Enfin, les rédacteurs se disent déterminés à aller jusqu’à l’aboutissement de leur combat et à barrer la route à tout les intérêts occultes qui mettent en péril le devenir de la wilaya.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :