Adoption du plan d’action du gouvernement : l’exécutif perd 61 votes positifs

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’assemblée populaire nationale a adoptée, ce jeudi, le plan d’action controversé d’Ahmed Ouyahia. Le consensus n’était pas au rendez-vous dans les rangs de la majorité présidentielle. En plus du fait que le premier ministre a perdu ses nerfs, il n’a pas réussi à convaincre tous les députés de la majorité FLN.

En effet, une comparaison avec la séance d’adoption du plan d’action du gouvernement de Abdelmadjid Tebboune nous renseigne sur la décroissance du soutien parlementaire à l’Exécutif. Malgré la conjoncture favorable pour une présence plus massive des députés en cette fin du mois de septembre, l’Assemblée nationale a enregistré, sur les 460 députés que compte l’APN, l’absence de 105 parmi eux. Alors qu’en juin dernier, seuls 58 députés étaient absents. 341 députés ont voté oui, 64 ont voté non, 13 députés se sont abstenus et 42 députés n’ont pas exprimés leurs suffrages lors de cette séance. Par contre, le plan d’action du gouvernement Tebboune a été approuvé par 402 députés. Seulement, 32 députés avaient voté contre et 20 l’avaient rejeté.

En tous, Ahmed Ouyahia a fait perdre 61 voix positifs à l’exécutif en l’espace de moins de trois mois. Celles-ci se recrutent essentiellement dans les rangs du FLN. Ahmed Ouyahia a réussi un autre exploit puisque tous les partis de l’opposition (RCD, FFS, PT, MSP, Alliance AADALA NAHDA EL BINA) ont voté contre sa feuille de route. Seul le parti El Moustaqbel de Abdelaziz Belaid s’est abstenu.

D’une pierre deux coups. Il fragilise l’alliance présidentielle et unifie le vote de l’opposition. Il n y’a qu’Ahmed Ouyahia pour réussir un tel exploit.

 

Nihad Merzouk

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :