Bouzeguène : Marche contre l’insécurité

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Plusieurs milliers de personnes ont répondu à l’appel lancé par la coordination des comités de villages de la commune de Bouzeguene à la marche de ce lundi matin. En effet, les citoyens de cette commune située à une cinquantaine de kilomètres vers l’Est du chef lieu de la wilaya de Tizi Ouzou ont dénoncé à travers cette action l’insécurité qui règne dans cette localité. Ils ont, notamment,  réclamé ‘‘la vérité sur les circonstances des disparitions » qui ont marqué la scène locale ces derniers temps. La plus récente disparition est celle de Farid Alane, âgé de 40 ans, qui n’a pas encore été élucidée après une semaine de recherches intenses.

Des habitants des communes d’Idjeur, Illoula oumalou et d’Ait Ziki, se sont joints à cette mobilisation grandiose des villageois de la commune de Bouzegune et ont  tenu à apporter leur soutien à leurs compatriotes et surtout aux familles des personnes disparues.

‘‘Halte au banditisme’’ ‘’Non à l’insécurité’’ ‘‘Ulac Lxuf Ulac Tatut’’ ‘‘vérité sur la disparition de nos frères et sœurs’’ sont parmi les slogans les plus marquants inscrits sur les banderoles portées tout au long de cette marche silencieuse qui s’est ébranlée du CEM Hammadi Mohand Said vers le siège de la daïra de Bouzeguene et qui s’est déroulée dans le calme, avec des prises de parole.

Il est à signaler aussi que les commerçants de la commune de Bouzeguene ont répondu en masse et solidarité à l’appel à la grève générale qui a paralysé toute la région depuis le matin.

Rabah Kacimi

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :