Expulsion des migrants subsahariens

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Pas moins de 602 ressortissants nigériens installés à Tizi Ouzou en situation irrégulière ont été transférés dans la journée d’hier, dimanche, vers la wilaya de Tamanrasset, par les services de sécurité de la wilaya, afin de les expulser vers leur pays d’origine.

En effet, selon la cellule de communication de la wilaya de Tizi Ouzou, les autorités locales, qui ont regroupé les migrants subsahariens à la salle omnisport Saïd Tazrout, « ont mobilisé des moyens humains et matériels pour une bonne  prise en charge humanitaire en matière d’hébergement et de restauration dans ce site sis à la nouvelle ville, avant leur acheminement vers la wilaya de Tamanrasset durant la journée du dimanche ».

Un convoi composé de 17 bus transportant ces migrants, deux ambulances médicalisées, deux semi-remorques utilisés, pour le transport de leurs effets personnels et un camion frigorifique pour le stock de divers dons du CRA de Tizi Ouzou, notamment en matière d’alimentation, a pris la route vers Tamanrasset, a indiqué le communiqué .

Cependant, de son côté, M.Bouchoucha Hadj, directeur local de l’action sociale et de la solidarité (DASS), a signalé que les autorités de la wilaya ont gardé six ressortissants en raison de la dégradation leur état de santé. Selon lui les concernés sont actuellement pris en charge.

Enfin, il est à noter que la cellule de communication de la wilaya de Tizi Ouzou n’a pas précisé s’il s’agissait des migrants subsahariens ayant été transférés fin juillet vers l’ancienne unité de l’entreprise nationale de fabrication de brosse (prés la station Chabane). Pour rappel, cette entreprise avait été aménagé en un centre d’accueil pour la prise en charge des migrants qui occupaient anarchiquement un site à proximité de la nouvelle gare multimodale de Bouhinoune.

Kaci Tansaout

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :