Mise en conformité des constructions : le gouvernement avoue son échec

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le ministère de l’intérieur vient d’envoyer une note aux walis et aux administrations des collectivités locales pour les informer de la décision de prolongation des délais relatifs aux dispositions de la loi (08-15 du 20 juillet 2018) fixant les règles de mise en conformité des constructions et leur achèvement.

Par cette inattendue sommation et par cet énième report officiel de la date buttoir, le gouvernement avoue son échec en matière de politique urbaine. Sans nul doute, un signe supplémentaire des déboires plus généraaux.

Pour rappel, l’administration avait déjà produit une instruction en novembre 2016 portant fin des délais accordés à la mise en œuvre des dispositions de ladite loi. Ainsi, elle oblige, théoriquement, tout propriétaire à mettre en conformité et/ ou achever sa construction, sous peine de démolition.

Ces délais ayant donc officiellement expirés en Août 2016 (échéance déjà reportée, prévue initialement pour 2013), l’administration rétropédale et renonce à l’application des sentences requises au vu des résultats déplorables obtenus sur le terrain après dix (10) années de tergiversations.

De ce fait, les dispositions de la loi 08-15 se retrouvent prorogées de trois (03) années entières à compter du 02 Août 2016, date d’expiration officielle des délais. Ramenant ainsi, l’échéance finale au 02 Août 2019.

Les professionnels du domaine et les élus locaux, premiers concernés par l’exécution de cette loi, se retrouvent embourbés dans cette véritable cacophonie institutionnelle.

Enfin, il est bon de préciser que cette loi est venue suite aux assises nationales sur l’architecture, initiées en 2006 à Alger. Cette mesure est supposée améliorer l’état de nos villes et agglomérations, faire progresser le cadre bâti et réformer le paysage architectural dans sa globalité. Un objectif décidément qui s’avère chimérique de part l’insouciance et/ou l’incompétence du gouvernement.

En attendant, Ouyahia qui dit une chose et son contraire sur tout tient une ligne stratégique. Paralysie totale jusqu’en 2019.

M. Arezki

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :