PRES DE 42 DA LE LITRE D’ESSENCE : L’augmentation des carburants se précise.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Une fois de plus, les décideurs, décidément perdus, recourent à la facilité à défaut d’un remède sérieux et  raisonnable à la crise que traverse le pays. Comme pour gagner du temps, le gouvernement tente de dissimuler son échec et jette son dévolu sur le porte monnaie du citoyen.
Toujours à court de réponses et toujours tenté par les solutions creuses à la crise, le régime semble avoir fait son choix. Dans le projet de loi de finance pour 2018, qui sera présenté prochainement, on lit déjà les coups portés au pouvoir d’achat des Algériens.

Les taxes sur les produits pétroliers (TPP), en l’occurrence, servent une énième fois de renardière. Ainsi, les TPP se voient majorées, respectivement, de cinq (05) et de (02) Dinars, pour l’essence et le gasoil.

Les prix à la pompe passeraient donc du simple au double en quelques années seulement (2015-2018). En effet le litre d’essence devrait être en 2018 autour de 41.28 DA pour le sans plomb, 41.67 DA pour le super et de 38.64 DA pour le Normal. Le gasoil quant à lui passerait à 22.80 DA au lieu de 20.42 en 2017.

Selon nos sources, ces produits ne seraient pas les seuls à augmenter, le tabac et l’alcool eux aussi, se verront probablement augmentés dès le début de l’année.

Pour rappel, ces produits avaient déjà connu de sérieuses augmentations en début d’année en cours.

Le pouvoir en place depuis pas moins de dix-huit années, avoue, de ce fait, son échec dans la gestion des rentes du pays et plus spécialement de ses finances.

Mahdi Arezki

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :