Le RCD mobilise ses troupes à Tizi Ouzou

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

C’était dans une ambiance festive et conviviale que le RCD de Tizi Ouzou a tenu l’assemblée générale de ses cadres et candidats aux prochaines élections locales du 23 novembre à la maison de la culture Mouloud Mammeri dans la journée d’hier vendredi.

Le parti de Mohcine Belabbas qui regroupe ainsi ses troupes pour les mobiliser à ce grand rendez-vous électoral a donné ainsi le coup d’envoi à sa campagne électorale avant les temps, même s’il s’agit jusque-là d’une réunion purement organique.

Cette rencontre de l’encadrement et des militants du RCD qui a été voulue comme un autre nouveau départ a vu la présence de la majorité de ses candidats aux élections locales APC et APW où le parti de Mohcine Belabbas sera présent dans 61 communes et avec une liste APW comme l’avait annoncé le président de son bureau régional, Malik Hessas, et néanmoins tête de liste de son parti à l’APW de Tizi Ouzou.

Lors de cette rencontre, il a été aussi question de présenter, devant les militants, les 61 candidats têtes de listes RCD à travers la wilaya de Tizi Ouzou. Il a été également l’occasion de faire un bilan, par le président du bureau régional et tête de liste APW, Malik Hessas, de la première phase de cette opération de collecte et de confection de listes dans la wilaya.
Pour les nombreux intervenants lors de cette rencontre, le RCD reste le favori pour ces élections.  Il s’agit de préserver sa place de première force politique dans la région. Les interventions pertinentes de ses députés devant les deux premiers ministres successifs, Abdelmadjid Tebboune et Ahmed Ouyahia à l’hémicycle ont prouvé, une nouvelle fois, que le RCD reste la voix du peuple la plus crédible.

Il est à noter que le RCD, comme d’autres partis concurrents à cette élection, a vu des rejets de certains de ses candidats par l’administration et services de wilaya, sous motifs et prétextes, dans plusieurs cas et à base de rapports de services de renseignements généraux, d’appartenance au mouvement séparatiste de Ferhat M’henni, le MAK. Un rejet qui a mis les partis devant des situations difficiles même si le RCD est allé devant la chambre administrative pour défendre ses militants.

                                         Rabah Kacimi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :