APW DE BEJAIA: quand les chiffres défient la loi.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

C’est une situation à la fois cocasse et kafkaïenne qui se présente à l’administration de la direction de la réglementation et des affaires générales (DRAG) de la wilaya de Bejaia concernant la répartition des sièges « féminins » au sein de l’assemblée populaire de Wilaya (APW).

En effet, l’APW est composée de 43 sièges, ce qui donne suivant la règle des 30% de représentativité féminine un nombre obligatoire de 13  femmes élues.

Cependant ceci n’est pas le cas.

Revenons sur les résultats du 23 novembre passé concernant cette assemblée:

Le Front des forces socialistes sort en tête des suffrages avec 21 élus, suivant cette règle des 30%. Il a donc 6.3 femmes élues, en sachant que la décimale en deçà du 0.5 est revue au chiffre inférieur et au delà au chiffre supérieur, le FFS doit avoir en son sein six femmes élues à l’APW;

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie a 10 élus dont trois femmes;

Le Front de libération nationale avec ses 07 élus dispose de deux femmes;

Enfin, la liste indépendante drivée par Zahir Attouche ancien maire de Tibane avec ses 05 élus a dans son groupe une femme élue.

Ce qui nous fait un total de 12 femmes, alors que la loi en exige 13.

Devant cet imbroglio politico-administratif, les services de la DRAG sont démunis et ne savent plus à quel saint se vouer.

Preuve en est que ceux qui avaient conçu une telle loi, sont ne devaient pas être des génies en maths.

Le délai des huit jours pour l’installation de cette assemblée tire à sa fin. En attendant, on verra bien par quelle gymnastique miraculeuse l’administration se sortira de ce casse-tête.

Kassa Aïdli

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :