Elections locales APC/APW à Bejaia: Le FFS, premier de la classe, le RCD en nette progrès

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les résultats sont tombés bien après minuit concernant les élections locales APC/APW pour la wilaya de Bejaia où on notera une avancée pour le RCD (13 APC en 2017 contre 07 en 2012)  recul pour le FFS (19 en 2017 contre 22 en 2012), même chose pour le FLN (4 en 2017 contre 5 en 2012). Le plus grand recul a été enregistré par les indépendants qui, de 13 communes en 2012 chutent à 9 en 2017, même si dans le même temps, ils ont réussi à détrôner deux maires presque intouchables: Smaïl Mira de Tazmalt qui s’est présenté sous les couleurs du MPA et Abderahmane Bensbaa (transfuge du FFS reconverti en indépendant). Suivent ensuite le RND 2 communes, TAJ, PST et MPA avec 1 seule municipalité chacun. Concernant l’APW, le FFS consolide sa place (Avec 22 sièges lors de ce scrutin contre 21 en 2012), là aussi, le RCD se stabilise avec 10 sièges, le  FLN, quant à lui perd 2 sièges (9 en 2012 contre 7 en 2017). Le grand perdant concernant cette APW aura certainement été  le RND qui cède ses 5 sièges de 2012 aux indépendants, sans doute à cause, en grande partie, des frasques de son tête de liste, Hocine Kerrouche où dans sa communes d’origine (Boudjellil) des incidents ont eu lieu causant le saccage des urnes. Des incidents ont également eu lieu à Oued Ghir nous dit-on où le maire sortant a maintenu l’ouverture d’un seul centre de vote pour quelques 1100 votants (Nous en saurons plus dans le courant de la journée).

Les premières conclusions de ce scrutin où le taux de participation reste encourageant (Plus de 30%) comparativement aux législatives (Moins de 20%). Le FFS consolide sa place de première force politique de la wilaya, le RCD reprend logiquement sa place de dauphin. Ces deux partis totalisent 32 APC sur 52 et 29 sièges APW sur 43. Même si le parti de Mohcine Belabbas pouvait faire mieux concernant certaines APC à l’image de Seddouk, El Kseur et Souk El Tenine. Le vote de ce 23 Novembre souligne également le recul des indépendants dans les municipalités. Autre fait saillant de ce scrutin: La chute de l’indéboulonnable maire de Tazmalt, maintes fois mis à mal mais et qui a tenu bon jusqu’à hier. Le même constat est valable pour le maire d’Akbou qui aura tenu malgré le déferlement de scandales, les nombreuses marches et les innombrables fermetures de l’APC et des routes, tous deux balayés par les urnes.

Nous reviendrons plus en détail sur ce scrutin dans les prochaines heures.

Juba C.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :