Elections locales : Pas de procurations pour nos émigrés

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Nous venons d’apprendre de plusieurs personnes que la communauté algérienne résidente à l’étranger, et qui est toujours inscrite sur le fichier électoral de leurs communes d’origine, ne pourront pas voter par procuration cette année.

Des émigrés, résidents à Montréal, Paris, Lille et Lyon, qui se sont rapprochés de leurs consultats, ont été surpris de la non disponibilité des formulaires qui servent de procuration de vote pour des personnes toujours inscrites en Algérie.

Pire encore, un citoyen de la commune de Mekla qui a eu une procuration établie auprès du consulat de Lille, payée par son frère à 1 Euro, a reçu le refus de sa commune sous motif que cette procuration n’est pas valable, puisque selon l’administration, ledit document ne sert pas pour les élections auxquelles il faut une procuration spéciale.

Un témoin qui a pris contact avec le ministère des affaires étrangères et même le ministère de l’intérieur et des collectivités locales, pour s’informer sur les modalités d’établir ces procurations aux membres de sa famille, a été surpris de la réponse : les services des deux ministères ne sont pas au courant des modalités et du manque de ces imprimés.

Même constat du coté de l’ambassade d’Algérie en Serbie où notre source nous a confié que nos diplomates ne reçoivent jamais des formulaires pour les élections locales, contrairement aux élections législatives et présidentielles, où l’administration se met au service des partis et candidats du pouvoir, surtout pour gonfler le taux de participation et influencer sur le vote.

Kaci Tansaout

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :