FIN DE CAMPAGNE : ET MAINTENANT ?

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le rideau est tombé sur une campagne électorale qui a suscité un peu plus d’intérêt que les législatives du 04 Mai dernier, dans la wilaya de Bejaia. Elle a été à la fois virulente et crédible  pour les partis très ancrés dans la région. Elle fut timide pour ceux qui font de la figuration à l’image d’un TAJ inexistant  sur le terrain, se contentant de parrainer  des listes dont les candidats sont souvent des inconnus sur le champ de bataille politique (Ils ne font que de la proximité dans le meilleur des cas).

La campagne se voulait convaincante pour le RND mais les qui « citoyens savent » pour paraphraser M. Ouyahia ne furent pas vraiment dupes. Le FLN, quant à lui, tente une embellie en rajeunissant ses troupes dans certaines localités mais tout comme son frère siamois (RND), la Kabylie ne donne que peu de crédit aux promesses de ces deux formations qui tiennent tout le pouvoir central avec les résultats que l’on constate. Il reste que la formation du « très jeune » Ould Abbes comptera sur ses supports habituels que sont les organisations de « masse » telles  l’ONM et l’ONEC, cette dernière n’étant d’ailleurs pas toujours aux ordres.

Autre inconnue dans ce scrutin, les indépendants qui présentent 33 listes mais qui sont aussi présents à travers les parrainages, très en vogue cette année. C’est ainsi que les MEN, MPA, PT, PST, TAJ, El Mousteqbal et HMS totalisent pas moins de 54 listes. Une mosaïque de près de 300 listes  APC  (Assemblées Populaires Communales) et  14 listes briguant l’APW (Assemblée Populaire de Wilaya) où  la liste du RCD  pilotée par Maître Djamel Benyoub  semble avoir une petite longueur d’avance sur les 13 autres.

Les ténors de différents partis ont eu des passages pour épauler chacun ses listes et si des leaders sont passés presque inaperçus dans la wilaya du Congrès de la Soummam,  tels Hanoun et Boukhezna (PT et MEN), d’autres ont carrément alimenté la chronique locale dont le plus en vue reste le passage de Mohcine Belabbas (RCD) à travers la plupart des chefs lieux de daïras et quelques communes. Moins médiatisé, Karim Tabou (UDS, non agréé) avec une liste APW (Indépendants) et 2 listes APC (Ath Oumaouche et Bejaia Ville ( parrainage PT) et l’inénarrable Saddek Bouguetaya dont les visites dans quelques localités ont été souvent chahutées.

Bien malin donc celui qui pourra avancer un quelconque pronostic  sauf pour certaines régions où les deux partis majoritaires (RCD et FFS) sont indéboulonnables.

Par contre, toutes les listes engagées devraient compter avec un très probable taux d’abstention qui dépassera  les 60%, pourcentage qui fera les affaires du couple FLN/RND qui n’attendent rien de cette région hostile à leur égard, même si ces dernières années, les listes de ces deux partis sont beaucoup plus présentes (49 pour le RND et 43 pour le FLN). Rappelons que pour les législatives du 04 Mai passé, près de 80% des électeurs avaient boudé les urnes.

Juba C.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :