GRAND MEETING DU PRESIDENT DU RCD A TAMANRASSET

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Signe probable d’une volonté de revendiquer l’avènement de la régionalisation du pouvoir décisionnel, c’est dans la capitale du Hoggar que le premier responsable du RCD a clôturé la campagne électorale des élections locales du 23  novembre. Et les populations touarègues ont été sensibles au message. En effet, malgré les multiples entraves de l’administration, le meeting tenu ce dimanche à Tamanrasset par le président du RCD, Mohcine Belabbas, a enregistré un engouement sans précédent.

Une assistance nombreuse et attentive, où l’on notait une forte présence féminine, a écouté l’intervention du premier responsable du RCD dans une concentration qui ne s’est pas démentie du début à la fin de la rencontre.

Région délaissée depuis toujours par le pouvoir central, Tamanrasset semble vouloir témoigner, par sa mobilisation, l’intérêt qu’elle porte aux thèses et au programme du RCD. Mohcine Belabbas a développé les axes portant sur les principes généraux de gouvernance privilégiant la démocratie de proximité et les propositions concrètes chers à son parti en matière de gestion locale devant un public visiblement intéressé où, fait suffisamment rare dans cette campagne pour être signalé,  plusieurs participants prenaient des notes.

Lors des rencontres de proximité ayant précédé le meeting, des citoyens déplorant le manque de considération des autorités d’Alger s’étaient dits épuisés par des promesses jamais tenues par un système qui ne daigne prêter attention aux appels des citoyens du sud que le temps d’une campagne électorale ou lors de troubles engendrés par  les pénibles conditions de vie des populations.

Après cette remarquable mobilisation, les citoyens de cette belle région du sud algérien se sont engagés à surveiller leurs voix assurant qu’ils sauront  empêcher les spoliations et fraudes dont le pouvoir, à Tamanrasset plus qu’ailleurs, a abusé de tout temps.

On se souvient que dans une législature précédente, le RCD avait réussi à préserver son siège de député à Illizi malgré l’irruption de la gendarmerie, lors du dépouillement, qui avait tenté, en vain, de subtiliser les urnes fermement gardées par les militants.

Rabah Kacimi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :