Madjer, et les APC et APW françaises

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

​Quand Halidovitch faisait le dindon et le maître au sein de l’équipe nationale et qu’il démontrait son dédain et son mépris vis-à-vis de la presse nationale, quand l’équipe des Verts perdait ses matchs à l’extérieur et à l’intérieur du pays, quand quatre entraîneurs se succèdent à coups de milliers d’euros avec pour résultat l’humiliation de l’équipe, quand Raouraoua criait famine tout en important des entraineurs de seconde zone, quand le ministère n’avait rien dit lorsqu’on a désigné un entraîneur linguistiquement muet et inconnu des CV footballistiques, lorsque des joueurs ont le droit de virer leur entraîneur désigné pourtant par une instance fédérale, lorsque des joueurs étaient ballotés sur les terrains d’Afrique sans assistance physique, lorsqu’un nouvel entraîneur met fin au catacombe des défaites humiliantes, il se trouve un collègue des plus compétents dans la presse sportive à faire le jeu de ceux qui refusent le changement. L’icône de la sportive Chaine III n’a pas à en vouloir à son autre icône qui s’est exprimé comme un Algérien « normal » sous pression et comptant à peine quinze jours d’exercice.
Comme dirait le reste des Algériens : attendez que les élections passent !

N.B : Dans des villages en mal de repeuplement, des maires proposent:
– Des lopins de terre à des citoyens à condition que les près soient traités de manière BIO
– Une école privée (une femme s’est déjà proposée)
– Pour de nombreux partants de rester car, leurs disent-ils, nous allons transformer notre village en « Silicone Valley ».
– D’inviter les jeunes à reconstruire, à nos frais, leur maison à conditions qu’elles répondent aux considérations bio.

Ce ne sont point des slogans du FLN ou du RND, futurs gagnants des élections APC / APW, ce sont ceux d’un placard affiché sur les murs de…quelques communes françaises.

M. KASSI

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :