Meeting du RCD à Sidi Aïch: Communion entre le public et les candidats

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

C’est dans la salle Youcef Abdjaoui de Sidi Aïch que le RCD a tenu son meeting en ce 8e jour de campagne électorale pour le vote jumelé APC/APW du 23 Novembre prochain en présence d’un public assez nombreux et concentré en ce jour de semaine. Les prestations des candidats et des députés du Rassemblement ont été suivi avec attention. A la présentation et passages des candidats et députés, Maitre Hamaïli informera de l’ouverture d’une seconde permanence parlementaire, après celle du chef lieu de wilaya, inaugurée dans la matinée par Athmane Mazouz, député du RCD.

Première à intervenir Madame Aïdli, première femme candidate sur la liste APW et responsable régionale des Femmes Démocrates à Bejaïa, parlera de la liste de son parti et du programme concocté par les candidats « Un programme réalisable pour peu que vous soyez avec nous. » Elle égratignera ensuite la gestion  » catastrophique  » de l’actuel exécutif qui met, d’après l’oratrice, sur un même pied d’égalité les communes pauvres et les communes aisées. Madame Aïdli fustigera les responsables au plus haut niveau  » qui construisent des prisons et des casernes à la place d’usines et de logements. » Elle terminera son intervention en appelant à voter pour les listes du RCD  » Votez pour nous, pour le 31, vous ne le regretterez pas ! « 

Maître Nora Ouali est présentée comme la dame qui « aura décernée le prix Nobel du mensonge  » au premier ministre Ouyahia.

 » Il ya de cela 6 mois et dans cette même salle, nous avions promis aux habitants de la wilaya, que nous reviendrons vers eux pour des bilans périodiques et contrairement à ceux qui ont fait un mandat sans la moindre information sur leurs activités parlementaires, nous voilà aujourd’hui en face de vous pour vous dire que nous avons refusé de voter le programme des différents gouvernements, nous avons également refusé le recours à la planche à billets car l’un et l’autre appauvrissent encore plus le peuple algérien. Nous avons également été à côté de nos frères syndicalistes, comme nous avons soutenu nos investisseurs à travers Cevital qui aujourd’hui fait face à des attaques frontales de ceux là même qui construisent des prisons et des casernes à la place d’infrastructures qui profiteraient à nos populations. » L’avocate terminera en demandant à la population de Sidi Aïch de voter pour la liste RCD portant le n° 31 et « De cette façon, si vous investissez nos élus APC/APW de votre confiance, vous nous aiderez aussi dans notre combat à l’APN car nos élus sauront défendre vos intérêts et nous transmettre vos soucis ».

Maître Djamel Benyoub, dont la « palidoirie » était toujours très attendue là où il passe, commencera par dire combien cette région lui rappelait de souvenirs « C’est ici que j’ai commencé ma carrière d’avocat, c’est dans ce tribunal de Sidi Aïch que j’ai plaidé pour la première fois il y a de cela 20 ans, c’est donc avec un immense plaisir que je reviens ici à chaque fois. »

Le militant des droits de l’Homme se lancera ensuite dans un réquisitoire contre cette institution qu’est l’APW, qu’il qualifie « de chambre d’enregistrement de l’exécutif auquel elle est soumise, sinon comment expliqueront ils que depuis 20 ans la wilaya de Bejaïa ne fait que regresser ? Le trio FFS/RND/FLN a pris en otage cette APW et il a réussi le pari fou de la bloquer, de la désertifier. Tous les signaux sont au rouge, tous les projets sont bloqués ou alors tournent au ralenti ! » Continuant sur sa lancée, le secrétaire national aux affaires juridiques du RCD, dira: « Où en sommes nous avec le CHU, le dédoublement de la voie ferrée Beni Mansour- Bejaïa, le stade de 50.000 places pour le chef lieu, le branchement du gaz naturel à 80% avant 2017, les zones d’activités pour Amizour et El Kseur ? Oui, cette APW a réussi à faire fuir tous les investisseurs, à exaspérer les colères citoyennes, à bloquer tout investissement productif tels Batouche, Rebrab etc ! » Le RND et Ouyahia subiront les pires remontrances de l’avocat: »Ahmed Ouyahia compte acheter encore les consciences avec la planche à billets, après avoir fait du chantage aux salaires des deux chambres si ces dernières ne votaient pas son programme ! Ouyahia nous a ramené des projets grandioses à Bejaïa ! » Ironisera le tête de liste à l’APW: »Il a fait construire la plus grande prison d’Afrique à Oued Ghir, il a également implanté des casernes et des écoles de gendarmerie un peu partout dans la wilaya, nous répondrons au premier ministre que la wilaya du congrès de la Soummam mérite mieux. Nous nous battrons pour qu’elle ait ses usines et ses zones d’activités qui feront travailler nos jeunes, nous savons que nous n’avons pas eu notre part des 1000 milliards dilapidés depuis 1999 ! » Applaudissements nourris dans la salle.

Maître Benyoub terminera en affirmant: »Si vous nous faites confiance et si vous nous donnez l’occasion gérer cette APW Mesdames et Messieurs, nous vous faisons le serment que nous reviendrons vers vous pour des bilans, nous ferons participer vos élus et vos représentants dans tout ce qui se décidera à l’intérieur de cette institution quelle que soit la couleur politique des uns et des autres ! Nous sommes plus que jamais déterminés à arracher tous les droits de cette wilaya où qu’ils se trouvent ! »

Rafik Aïdli 2e sur la liste APC de Sidi Aïch fera une retrospective sur la gestion « calamiteuse » de l’actuelle APC. Il promet lui aussi des bilans chiffrés et une gestion participative avec tous les comités de quartier et le mouvement associatif de la commune puisque lui même était un acteur majeur de ce mouvement associatif.

Son camarade Chafik Abahour est considéré comme le grand espoir pour le redressement de la commune de Sidi Aïch « Nous sommes une équipe de militants et dans le même temps des combattants. Nous sommes jeunes, c’est vrai, mais au RCD la jeunesse a une grande place, nous avons appris à prendre nos responsabilités très tôt et nous vous promettons que nous les prendrons également cette fois ci et nous relèverons le défi avec vous et grâce à vous ! Nous étions parmi vous hier, nous le serons demain nous comptons sur vous comme vous pouvez être sûrs que nous sommes là pour vous servir et non nous servir ! »

Athmane Mazouz, député du RCD pour la wilaya de Bejaïa reviendra dans son discours sur « Cette région qui a tant donné pour le mouvement national et l’Algérie en général. Après l’indépendance et comme toutes les autres régions de Kabylie, elle a souffert des exactions de ce pouvoir central. Si vous, enfants de cette terre, vous ne vous battez pas, vous ne dites pas non à ce déni de justice, sachez que l’on continuera à nous marginaliser. Il est temps pour nous tous de choisir celles et ceux qui porteront vos espoirs, ils sont là devant vous, aidez les et ayez confiance en eux, ce sont vos enfants, ils ne vous décevront pas ».

Juba C

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :