187 ans depuis que la Saint Sylvestre est fêtée, 3 jours depuis que Yennayer est reconnu !

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’année grégorienne n’a jamais posé de problème à l’Algérie colonisée puis indépendante. Mais Yennayer vient d’être déclarée journée chômée et payée après tant de morts et  de blessés par un Président qui lui-même se trouve dans un état de blessure sénilisante et stérilisante.

Cette décision est, nous l’avons déjà écrit, loin d’être une reconnaissance assumée, démocratique et officialisant de manière effective cette langue. Elle est accompagnée de hausses drastiques de produits de consommation de première nécessité tels que le carburant, les produits électroménagers  et autres. Le carburant est jugé de première nécessité par le bas peuple, car les ministres ne le payent pas. Pour eux il fait partie des frais remboursés par les impôts et payé par l’Etat, tout comme le téléphone portable car jugés frais de réjouissances, de cérémonie, de restauration ou d’un autre monème dont ils sont les seuls à connaître la signification.

Cette reconnaissance étonnante et surprenante de Yennayer à plus d’un titre n’est que le fruit des augmentations à venir pour 2018 et de la remontée des revendications quelque peu délaissées ces derniers temps.

N.B : Dans une déclaration, Vladimir Poutine avait dit sans ambages : « Concernant les terroristes, je laisse le soin à Dieu de leur pardonner ou pas, mais en attendant, c’est moi qui les envoie auprès de Lui ».

Donc laissons à notre tour à Dieu le soin de châtier ceux qui ont fait semblant d’ignorer la berbérité de l’Algérie pour confier son destin à l’Egypte et à l’Arabie Saoudite.
Il y a lieu de conclure qu’un Chapki et un Chawki confondent entre acte politique et acte culturel. Ils sont sûrement trop politisés pour saisir la confusion entre les deux principes…
Ceux qui qualifient cette décision de « victoire culturelle » ne savent pas de quoi ils parlent, ni de quoi ils ne parlent pas. Allant jusqu’à s’inquiéter du fait qu’on sera désormais gênés, de fêter trois anniversaires dispersés entre la lune, le soleil et le Djurdjura. Il est temps de savoir que le Djurdjura est plus proche de nous que la lune et le soleil.

M. Kassi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :