APW de Bouira, fermeture de l’université : le RCD interpelle les autorités

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’Assemblée Populaire de la Wilaya de Bouira (APW) s’est réunie dans une première session extraordinaire lundi dernier. Étaient inscrits à l’ordre du jour le règlement intérieur de l’institution, la présentation des composantes des commissions et la nomination des vices présidents.

D’entrée de session, et juste avant l’adoption de l’ordre du jour, un élu RCD a voulu intervenir mais ce dernier a été empêchée par le P APW. Toutefois ce ne sera que partie remise car après la pause, Meziane Chabane, tête de liste du RCD aux élections APW du 23 novembre dernier est revenu à la charge. Son intervention portera sur les derniers événements qu’a vécus la ville de Bouira, notamment l’université Akli Mohand oulhadj.

« Nous voulons savoir qui a ordonné la fermeture de l’université et exigeons des explications sur les affrontements qui se sont déroulés à l’intérieur du campus et de situer les responsabilités  » a tonné le représentant de la population. Le P APW, Boutata Ahmed, qui a été porté à la tête de l’institution par un vote de 22 voix contre 21, dans une alliance FLN/RCD/TAJ contre une autre RND/FFS/TAJ, (les élus de l’alliance TAJ n’ayant pas pu se mettre d’accord sur leurs alliés) a, dans un premier temps, rendu hommage aux services de sécurité qui « ont fait preuve de professionnalisme » dans la gestion des émeutes qui ont secoué et la ville et l’université de Bouira.

L’ordre du jour a été expédié sans grands problèmes. Cependant, alors que le règlement intérieur a été adopté sans amendements notables, la présentation des vices présidents sans accrocs, la composante des commissions n’a pas été du gout des élus du RCD. Ils seront, d’ailleurs, les seuls à voter contre leur composition.

Salim Adar

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :