La baguette de pain augmente, la rente des riches aussi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Ayant refusé de voter la loi contre l’impôt sur la fortune, les députés de la majorité ont reconnu explicitement, qu’il y avait blanchiment d’argent et exportation de devises vers l’étranger. Des représentants du peuple qui ne servent qu’à lever la main ou pourquoi pas deux autres membres du corps humain pour justifier leur salaire démesuré.

S’ils étaient hommes ou femmes au sens propre du terme, ils ou elles auraient levé la main pour dire non à l’augmentation du prix de la baguette de pain. Le sac de farine coute environ 860,00 DA, alors, comment voulait-vous que si ce sac n’est pas subventionné par un État auquel l’Algérien donne des millions de Dinars en taxes, qu’un boulanger de quartier, ne revendique pas un pain à 15,00 DA et pourquoi pas à 20 ?

Ou allons nous à ce train, sans compter l’essence à près de quarante trois Dinars, ne veut-on pas des émeutes et des révoltes qui viendront à bout d’une République déjà mise à mal par sa démarche en fauteuil roulant ?…

Les députés de la majorité, sont comme dirait Madjer, les ennemis de l’Algérie, Mais l’Histoire, dit-on, n’est qu’un éternel recommencement, elle tourne comme une roue qui rattrape ceux qui pensent être les devanciers du calendrier qui, lui agit sans tenir compte des oligarchies, Des Saïd ou des bébés tenant le bras du Président d’une République qui était l’exemple tiers-mondiste d’une décolonisation à l’échelle planétaire.

M. Kassi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :