Les défis de la baleine bleue: un jeu mortel !

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Lancé en 2015 en Russie, ce jeu de société conçu par des personnes encore inconnues atteindra le chiffre effarant de 410 Millions d’utilisateurs tous mineurs car c’était l’une des conditions pour s’y inscrire. D’autres conditions viendront au cours de l’utilisation du jeu, à commencer par ne rien dire à personne au sujet de cette inscription et de toujours remplir la mission quelle qu’elle soit.

Après l’inscription, on apprend aux jeunes novices à relever 50 défis qui allaient de choses simples à réaliser telle que se lever dès l’aube pour voir un film d’horreur ou ne communiquer avec personne durant toute une journée, jusqu’à plus compliqué comme par exemple se transpercer la main pour finir par relever le plus grand de tous les défis: se donner la mort. En Russie, c’est le branle bas de combat puisque entre novembre 2015 et avril 2016 ce seront 100 adolescents qui se donneront la mort et ces suicidés ont un lien commun: la baleine bleue !

Ce jeu morbide se répandra dans plusieurs pays d’Europe à l’image de la France et de la Pologne. Ces pays réagiront très vite et éviteront de ce fait les drames vécus en Russie.

En décembre  2017, notre pays enregistre les premières victimes de « La baleine bleue » ! Il s’agira de 3 adolescents ( 2 garçons et une fille qui est toujours dans un état comateux) de Sétif et deux autres de Maala (Sidi Aïch) et Timezrit commune proche de Sidi Aïch. 4 victimes et une 5e dans un état comateux.

Les questions qui viennent à l’esprit sont, bien sûr, d’une affligeante simplicité: l’autorité (rattachée au ministère de la Justice) sensée contrôler internet dans notre pays et qui a vu le jour en 2015, est-elle au courant de l’apparition de ce jeu outre mer ? Si oui, pourquoi n’a-t-elle pas anticipé en le bloquant ? Si non, à quoi sert cette autorité si ce n’est, comme l’avait prédit certains confrères, à surveiller le courrier des internautes ?

Seule personnalité à réagir, la ministre de l’éducation nationale, Madame Nouria Benghabrit qui conseille aux parents de surveiller les smartphones de leurs enfants. Merci madame la ministre, mais en attendant que votre appel soit entendu par tous les parents, que fait l’Etat pour éviter d’autres drames ?

Juba C.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :