Jeu de « la Baleine bleue » : les fournisseurs d’Internet saisis pour bloquer l’application

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le gouvernement se saisit, enfin, de l’affaire de la fameuse application mobile baptisée « Baleine bleue » qui a déjà fait des victimes parmi des adolescents. Selon le ministre de la justice, Tayeb Louh, l’organe national de prévention et de lutte contre les infractions liées aux technologies de l’information et de la communication a instruit les fournisseurs d’accès à Internet « de retirer tout ce qui est lié à ce jeu et qui n’est pas autorisé par la loi ».

Intervenant, dimanche 10 décembre sur le plateau de l’ENTV (émission Hiwar Essaa), le grade des sceaux annonce l’ouverture d’une enquête pour déterminer l’existence de lien entre ladite application et les cas de suicide enregistrés jusqu’à présent.

« La justice s’acquitte de sa mission dans la lutte contre la cybercriminalité, et l’Organe national de prévention et de lutte contre les infractions liées aux technologies de l’information et de la communication a ordonné en coordination avec les parquets compétents l’ouverture d’une enquête », explique-t-il.

Selon lui, seulement un seul cas de suicide a eu effectivement un rapport avec ce jeu morbide. «Les premiers résultats de l’enquête font état d’un décès en rapport avec ce jeu mais pour ce qui est des autres cas de décès, aucun lien n’a été établi à ce jour », explique-t-il, en appelant les parents « à surveiller leurs enfants et la presse à ne pas médiatiser exagérément ce genre de faits ».

Pour rappel, cette application « Baleine bleue (blue wahle en anglais)», téléchargeable sur Play Store, fait parler d’elle dans le monde entier. Inventé par un russe, le jeu était à l’origine de 130 suicides en Russie. En Algérie, l’on parle déjà de trois cas de suicide, dont deux à Bejaia et un autre à Constantine.

Le jeu lance plusieurs défis aux utilisateurs. L’ultime étape intervenant, au bout du cinquantième jour d’utilisation, pousse les « joueurs » à tenter le suicide.

Massinissa Ikhlef

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :