L’Algérie demande des excuses à l’Arabie saoudite Puis se rétracte

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Si j’étais grand, si j’étais Messi, Ronaldo ou même Mahrez, je déploierai une immense banderole sur laquelle serait transcrit : « les USA et l’Arabie Saoudite, ennemis des Arabes et des Musulmans ». Non contents de bombarder le Yémen et de le soumettre à un honteux embargo qui affame vieux, femmes et enfants, ce qui paraît-il est h’ram dans toutes les religions, les bédouins d’Arabie se plaignent et se disent outrés du lancer d’un missile balistique par les rebelles houtis du Yémen.
​Continuant à chercher des poux sur la tête d’un monde arabe chauve, ces mêmes bédouins ont réussi à filmer des spectateurs au fin fond du pays arborant l’emblème d’un portrait unissant Trump à Salmane. Si cela est vrai, ce serait un acte relevant d’une haute conscience politique du côté de Aïn M’lila. Si cela est faux, cela démontrerait que les Saoudiens tremblent pour Mekka et Médina qui normalement appartiennent à tous les Musulmans et non pas au seul Trésor Saoudien. En twittant son message Samy El Saleh visait quoi au juste ? L’Arabie Saoudite qui a paraît-il longtemps hébergé Bouteflika, commencerait-elle à douter de notre fidélité ?
​ En terme d’excuses, rappelons au passage la visite de Macron qui a promis de restituer des cranes dont on ne comprend pas le rapport avec la repentance exigée pour 132 ans de rapine. Grande victoire de la diplomatie algérienne : on aura des crânes à défaut de cerveaux !
M. Kassi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :