La Mecque adjoint Louis XIV à son patrimoine immobilier

Mohamed Ben Salmane intègre le MLF, Version Arabie

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Après avoir ouvert la route de la conduite automobile aux richissimes femmes saoudiennes, et certainement pas aux autres, le prince héritier Mohamed Ben Salmane a poussé le bouchon (un bout de liège interdit en Arabie pour ses accointances avec certains liquides) un peu trop loin en autorisant désormais que ces dames enfourchent des motos cylindrées au gazole que son pays extrait du sous sol de Mecqua et Médina.

Dans son désir incontrôlé d’égaler Dubaï et Abou Dhabi, Ben Salmane veut apparemment faire de l’Arabie Saoudite la nouvelle « Mecque » du féminisme, donc de la libération de la femme qui se limiterait à la moto et aux rutilants 4×4. Mais on ne réforme pas une culture bédouine basée sur la soumission des femmes, la maltraitance et l’esclavagisme pratiqués par des princesses envers leurs servantes venues d’autres pays musulmans.

La preuve de ce bédouinisme et de gh’youlisme est que ce libérateur de nanas milliardaires ne peut pas s’interdire ni s’empêcher des virées à Vegas et à Paris où les femmes n’ont pas attendu de conduire une quatre ou deux roues pour se libérer et satisfaire à coups de liasses de dollars, la libido de milliardaires du Golf.

C’est justement lors d’une de ces virées champêtres, que le prince héritier s’est permis l’achat de la demeure la plus chère au monde, le « Château Louis XIV ». En fait, une réplique du château de Versailles du Roi Soleil. Cette résidence de 275 millions d’Euro a été achetée en 2015 selon le New York Times par ce même prince. Donc bien avant qu’il ne pense à accorder des permis de conduire complaisants à ses compatriotes féminins.

M. Kassi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :