Pourquoi pas une réserve indienne pour exprimer notre solidarité ?

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Au pays musulman le plus peuplé du monde, l’Indonésie, des dizaines de milliers de manifestants ont envahi les rues de la capitale pour exprimer leur soutien au peuple palestinien encore une fois victime de l’apartheid et de l’occupation israélo-américano- saoudienne.

Nous pouvons aisément parier un Dinar contre deux cent Euros que ces manifestants n’ont pas eu besoin de l’autorisation du Wali de Djakarta ni de leur ministre de l’intérieur pour exprimer leur colère contre la décision du maboul Donald Trump pour déménager son ambassade vers la ville sainte.

Au titre de colère, signalons que Mahmoud Abbas toujours aussi mal à l’aise dans le costume trop grand du charismatique Yasser Arafat, a appelé à des « manifestations de colère » contre la visite du vice-président américain Mike Pince en Palestine occupée. C’est à croire qu’il vit sur une autre planète. Ignore t-il que les Palestiniens sont en colère depuis 1948 et qu’ils l’expriment sans attendre qu’on les prie et ce au prix de leur liberté et de leur vie ?

Revenons aux marches de Djakarta, pour une petite comparaison d’avec notre pays l’Algérie, pourtant connue pour son célèbre « nahnou mâa Falestine dhalima am madhlouma ». Nos responsables politiques n’ont pas trouvé mieux que de demander aux éventuels solidaires de la Palestine d’adresser leur demande pour l’acquisition, le temps d’un après midi, de la salle omnisport de la cité olympique du 5 juillet ! A croire que c’est pour organiser un concert de Cheb Khaled ou de la Zahouania. Les Algériens n’ont attendu Trump ou Zoukh pour exprimer leur soutien au peuple palestinien en toute circonstance et en tous lieux, particulièrement les stades de football.

M. Kassi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :