Le taux de chômage en Algérie en hausse en 2017 : Les jeunes sont les plus concernés

Le chômage des jeunes reste toujours élevé en Algérie. C’est ce que fait ressortir la dernière enquête de l’office national des statiques (ONS) réalisée en septembre dernier. « Le taux de chômage des jeunes de 16-24 ans a atteint 28,3% contre 29,7% en avril 2017, en recul de 1,4 point », note l’étude, précisant que le nombre des chômeurs non diplômés représente près de 50% de la totalité de la population concernée par ce phénomène.

« La répartition des chômeurs selon le diplôme obtenu fait ressortir que 692.000 chômeurs n’ont aucun diplôme, soit près de la moitié de l’ensemble de la population en chômage (48%) », indique l’ONS dans son rapport, cité aujourd’hui par l’APS. Le chômage des diplômés, toutes catégories confondues, ne baisse toujours pas.

« Les diplômés de la formation professionnelle en constituent 26,2%, alors que les diplômés de l’enseignement supérieur en forment 25,8%. En moyenne, six (6) chômeurs sur dix (10) sont des chômeurs de longue durée, soit 60% cherchant un poste d’emploi depuis une année ou plus », lit-on dans le même document.

Selon l’ONS, le taux de chômage global a enregistré une baisse en septembre 2017 (11,7%) par rapport à avril dernier (12,3%). Le nombre de la population en chômage, il a été estimé à 1,44 million de personnes en septembre 2017 (contre 1,508 million de personnes en avril dernier). Le taux de chômage a atteint 9,4% auprès des hommes et 20,7% chez les femmes, tandis que des disparités significatives sont observées selon l’âge, le niveau d’instruction et le diplôme obtenu », souligne la même source.

Il est constaté, selon la même source, que sur une année, le taux de chômage a augmenté puisqu’il était à 10,5% en septembre 2016. « En septembre 2017, le nombre de la population active a atteint 12,298 millions de personnes (contre 12,277 millions de personnes en avril dernier et 12,117 millions en septembre 2016) », ajoute la même source.

Selon l’ONS, la situation du marché du travail en septembre 2017 s’est caractérisée essentiellement par une augmentation relativement modérée du volume de la population active par rapport à avril 2017, avec un solde positif de 21.000 personnes.

La population occupée a été estimée en septembre 2017 à 10,858 millions de personnes (contre 10,769 millions de personnes en avril 2017 et 10,845 millions de personnes en septembre 2016). Par ailleurs, les données font ressortir une augmentation plus prononcée de la main d’œuvre masculine par rapport à avril 2017 avec un solde positif de 129.000, tandis que la main d’œuvre féminine a connu un léger recul estimé à 40.000.

L’enquête de l’ONS fait aussi ressortir une augmentation du volume de l’auto-emploi (les employeurs et les indépendants) par rapport à avril 2017, avec un solde positif de 160.000. Mais elle relève un recul du volume des salariés permanents (102.000) et une stagnation du volume des salariés non permanents.

Massinissa Ikhlef

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :