Université Alger 3 : Une conférence du sociologue Nacer Djabi interdite

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 

 

Le sociologue Nacer Djabi est persona non grata à l’université Alger 3. Invité pour donner, ce jeudi, une conférence sur les élections au département des sciences politiques, l’ancien chercheur du CREAD, qui a pris sa retraite il y a seulement quelques mois, a été informé mercredi que l’événement a été annulé.

«Il était prévu que j’anime, aujourd’hui, une conférence sur les élections au niveau de la faculté des sciences politique. Mais, mercredi après-midi, les organisateurs m’ont contacté pour me dire que le colloque scientifique prévu était finalement annulé en raison de la situation que traverse l’université ces derniers jours », écrit Nacer Djabi sur sa page Facebook.

Et d’ajouter : « l’argument m’a convaincu au début. Mais, mon étonnement était grand lorsque j’ai découvert, jeudi matin, que le colloque n’était pas annulé. J’ai découvert aussi que j’étais interdit à l’université. Le recteur de l’université Alger 3 a pris cette décision au prétexte que je suis ‘’un opposant au régime’’ ».

Ce recteur a-t-il agi en solo ? A-t-il été instruit par d’autres parties ? En tout cas, depuis la publication de la dénonciation de Nacer Djabi sur le réseau social, Facebook, aucune réaction n’a suivi de la part de la faculté en question, ni du ministère de l’enseignement supérieur. La multiplication des interdictions des conférences enregistrées ces dernières semaines, renseignent, on ne peut plus clair, sur la nature du pouvoir actuel qui ne veut plus de voix discordantes, notamment à l’approche de la présidentielle de 2019.

Massinissa Ikhlef 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :