Bouira, des élus mutés arbitrairement

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Des élus de la wilaya de Bouira ont été arbitrairement affectés dans d’autres postes de travail que les leurs au début du mois de Janvier en cours. Ces ex-membres des Assemblées Populaires Communales (APC) ont effectué leurs mandats entre 2012 et 2017. Toutefois, à la fin de ces mandats, ces travailleurs ont été mutés ailleurs, comme si on voulait les sanctionner alors qu’ils avaient le droit de réintégrer leurs postes de travail d’avant les élections.

En effet, la législation prévoit que tout fonctionnaire, comme les personnes en mission, détachés ou en formation, doivent être réaffectés dans leurs postes de travail. Mais, cela n’a pas été le cas, notamment pour trois ex élus RCD à l’APC de Haizer, dont l’ex Maire lui-même, actuellement élu à l’APW de Bouira.

Ces derniers, deux Professeurs d’Enseignement Secondaire (PES) et un Professeur d’Enseignement Moyen (PEM), ont été, en effet, affectés loin de leurs domiciles. Les deux premiers ont été mutés, l’un à At Rached, l’autre à Ain Bessem alors que la troisième, une dame a été affecté à Sour El Ghozlane, tous trois à des dizaines de kilomètres de chez eux. Les autorités locales ont été saisies jusqu’à présent sans suite. Une demande d’audience a été déposée auprès des services du wali.

En attendant, ces trois ex représentants de la population, qui se sont acquittés de leurs devoirs envers la population et justifié de bons et loyaux services vis-à-vis des citoyens, se retrouvent sans emploi.

Salim Adar

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :