Bouira, Manifestation des ex-militaires : l’autoroute Est-Ouest bloquée

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Environ 200 ex-militaires se sont rassemblés, hier, au niveau du tronçon autoroutier entre le chef-lieu de la wilaya de Bouira et la ville de Lakhdaria. Cette action, qui n’était que le début d’une marche qui devait les conduire à Alger, a été la cause du blocage de l’autoroute Est/Ouest à partir de 08 h 30 minutes.

Des retraités et des radiés de l’Armée nationale populaire (ANP) ont prévu de rallier la capitale à pied, s’il le faut, pour, disent-ils « réclamer leurs droits » face à, ce qu’ils appellent, « l’arbitraire et l’injustice». Ils ont également demandé que leurs délégués arrêtés soient libérés. Cette tentative de paralyser l’autoroute en stoppant la circulation automobile était un stratagème qui pouvait leur permettre de marcher en direction d’Alger.

Toutefois, les services de sécurité (gendarmerie et police) les ont immobilisés au niveau du même tronçon autoroutier. Ces ex-militaires, qui criaient “Nous sommes tous des Algériens”, “Où sont nos droits ? ” Les contestataires exigent, également, “la réintégration des militaires de moins de 40 ans, ainsi que le bénéfice de la prime spéciale pour leur participation à la lutte contre le terrorisme”.

En tout, plus de 16 000 militaires, tous grades confondus, ont été rayés des rangs de l’Armée nationale populaire par « mesure disciplinaire, sans tenir compte ni de leur ancienneté ni de leur engagement dans la lutte antiterroriste » Selon les animateurs de la contestation. Ils sollicitent du Ministère de la Défense Nationale des indemnisations, des retraites proportionnelles, l’accès au logement et à l’emploi, la réintégration des éléments encore en âge de servir, ainsi que la prise en charge médicale des personnes ayant contracté des maladies suite à ces mesures disciplinaires abusives. En début d’après midi, les services de sécurité ont chargé les manifestants et libéré la circulation. Un gros bouchon a été provoqué sur l’autoroute entre Bouira et Alger. Des centaines d’automobilistes sont restés sur place.

Par ailleurs, un rassemblement régional a eu lieu dans la ville d’El-Eulma, dans la wilaya de Sétif pour rappeler les mêmes revendications. Ce n’est pas la première fois que des anciens de l’armée sont sortis dans la rue pour réclamer ce qu’ils estiment être leurs droits et ils ne comptent pas en rester là.

Salim Adar

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :