L’accord FFS, FLN et RND de 2012, toujours en vigueur

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les trois vice-présidents (FFS, RND et FLN), ont été présentés au vote, en plénière, ce jeudi, ont été approuvés par les élus de la majorité et quelques autres des partis de la coalition, à savoir le FLN et le RND. Les élus du RCD, au nombre de 14, se sont abstenus.

Le président de l’Assemblée, M.Youcef Aouchiche, élu sur la liste FFS a, après l’installation de ses adjoints, voulu passer au vote des neuf présidents de commissions, c’était sans compter sur la vigilance du chef du groupeuple RCD, M.Malik Hassas, qui l’arrêta net. L’ex tête de liste du parti de Mohcine Belabbas à l’APW, et à l’annonce par le président de l’assemblée que les membres de ces commissions se fera au prorata, demande à connaître le nombre auquel son parti aura droit.Une question à laquelle le premier responsable de cette Assemblée ne pourrait répondre, avant de l’évacuer. « Vous recevrez la réponse dans les jours à venir », avait-il répondu.

A la lecture des transferts de crédit, un premier couac est survenu.Les élus du RCD, à leur tête le très combatif Malik Hassas, ont tout fait pour remettre à l’ordre, le président de l’APW, qui n’arrêtait pas de citer les numéros de chapitres et d’articles, alors que les élus n’ont reçu aucune documentation.Ce qui revient à dire que personne n’a compris quoique ce soit à cette communication. Le chef du groupe RCD, est relayé par un autre élu du même parti, Mohand Akli Aouedj, »Le DAL est sollicité pour donner une explication », avait-il dit.

Un deuxième couac est venu lors de la lecture du règlement intérieur que les élus de l’opposition, appellent avant-projet. A vrai dire, le texte a été élaboré, sans qu’il ne soit soumis à l’assemblée. Malgré cette lacune, le texte a été adopté et le RCD, comme pour l’approbation de l’exécutif, s’ est abstenu.Toutefois, les élus du Rassemblement ont fait savoir qui feront un recours.

Enfin, avant que la séance ne soit clôturée, un des vice-présidents, élu sur la liste RND, a demandé de lire une déclaration. A vrai dire, elle est tout, sauf une déclaration.Des éloges au chef de l’état. Rn parlant de la consécration de yennayer, jour chômé et payé, « l’histoire écrira le nom de Bouteflika en lettres d’or ».C’est ce qui a poussé Mohand Ameziane Achercfouche, élu sur la liste du RCD de lui rétorquer, « Le mérite revient à ceux qui ont combattu pour la cause amazighe et aux martyrs du Printemps noir ».
K.B

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :