L’Angola se réveille pendant que  l’Algérie sommeille 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Ali Benchikh ne va pas par quatre chemins, il déclame illico presto que sportivement, l’Algérie est la dernière. « Nous n’avonsPlus rien. Nous sommes les derniers de la classe africaine. En football, en handball, en basketball, en athlétisme, nous sommes devenus les bourricots de la classe ».

Battue par l’Angola et le Gabon, l’Algérie qui rayonnait sur l’Afrique, grâce à Costache le Roumain et à Derrouaz l’Algérien qui ont de leur temps révolutionné le hand-ball en inventant spécialement la défense avancée, une première dans le monde. L’Algérie se permettait alors de battre le Danemark, champion d’Europe et la France aujourd’hui championne du monde. Que s’est-il donc passé alors que nous avons en Berkous l’un des meilleurs joueurs au monde ?

Tout simplement un manque d’infrastructure, de formation, de sérieux dans la prise en charge du championnat. Il est vrai que nous n’avons plus des Lamdjadani, Amara, Siad et autres,  mais quand on se permet quatre mois de vacances, c’est qu’on n’aime pas le handball. Ou carrément le pays où l’on végète.

M.KASSI

.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :