Présidentielle 2019

Revoilà Mouloud Hamrouche

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Depuis 1999 Mouloud Hamrouche revient à l’occasion de chaque échéance électorale présidentielle.  Mais l’homme qui vaque à ses occupations  habituelles loin des combats et luttes sociales et politiques depuis son limogeage en 1991, ne veut pas être un candidat  ordinaire.  Voila donc vingt sept (27) ans qu’à l’approche de chaque scrutin « des comités de soutiens » médiatisés à profusion par une partie de la presse privée tentent de sponsoriser celui qui est le parfait homme du système-comme il se défini lui-même  à l’ombre de Boumediene et de Chadli avant son renvoi par ce dernier lors de la grève du FIS  comme le candidat idéal, voire le messie qui sauvera l’Algérie. Cette fois-ci, c’est un appel anonyme en forme de « pétition pour soutenir la candidature de Mouloud Hamrouche à la présidentielle » que les médias dissèquent à travers articles et chroniques. L’appel ne manque pas d’audace voire de culot  pour proclamer que  « pour répondre aux attentes pressantes de l’Algérie, ainsi que celles liées à l’intégration des exigences de l’ordre international établi avec lucidité, nous appelons nos concitoyennes et nos concitoyens à se mobiliser pour soutenir la candidature de Monsieur Mouloud Hamrouche à l’élection présidentielle de 2019 qui, par son parcours d’homme d’état intègre, visionnaire et lucide, son identité imprégnée de l’universalité et ses combats qui incarnent les valeurs de paix, de justice sociale et d’équité ne laissent personne indifférent pour faire de Monsieur Hamrouche, un citoyen hautement distingué pour la fonction présidentielle. » Pour un homme qui s’est terré depuis presque trente ans  et qui, même, sollicité dans des moments dramatiques de ces années là, répète à satiété ».

Pour quelqu’un auquel les médias accordent le privilège de ne pas  livrer sa véritable position politique et qui surfe  sur les vagues pour cultiver le consensus, les rédacteurs du texte puisent dans un registre inconnu des citoyens que nous sommes encore moins des jeunes générations. Bon à savoir tout de même : Hamrouche est âgé de 74 ans, il ne sera pas un candidat contre l’Armée et si l’Armée a son propre candidat il ne se présentera pas ; c’est ses propres propos. Pas difficile à décoder pourtant !  

Rabah Said

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :