Timizart : Hold up au bureau de poste.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’agence postale de Souk El-Had, sis au chef lieu de la commune de Timizart, située à une trentaine de kilomètres à l’est de la wilaya de Tizi Ouzou, a fait l’objet d’un hold up, tôt ce mardi matin, juste à quelques minutes de son ouverture.

En effet, d’après les premières informations qui circulent, le hold up est l’oeuvre d’un seul individu armé d’un PA et encagoulé qui a fait irruption à l’intérieur du bureau de poste entre 7h 30 et 7h 55, puis a braquer le receveur à l’aide de son arme et s’emparer de tout l’argent disponible avant même qu’il ne soit mis dans le coffre fort de l’agence.

Alertés après le vol, les éléments de la gendarmerie nationale de la brigade de Freha, se sont déplacés à l’aide de deux véhicules pour enquête.
Au moment où nous mettons en ligne, l’agence est toujours fermée par l’équipe de la gendarmerie nationale qui se trouve à l’intérieur avec les employés présents, alors que d’autres éléments restent à l’extérieur pour des mesures de sécurité.

Si pour le moment la somme dérobée n’est pas connue, ce hold up reste mystérieux puisqu’il s’est déroulé avant même l’ouverture des bureaux de l’agence postale, alors comment l’auteur de cette forfaiture a pu y accéder à l’intérieur de l’agence et prendre fuite sans que personne ne remarque, surtout qu’il s’agit d’une journée de réception à la mairie qui se situe en face et à quelques mètres de l’agence ?

Pour rappel, en février 2014, cette même agence a été l’oeuvre d’un cambriolage orchestré par un groupe armé composé de quatre individus, qui ont pu dérober près de deux milliards à l’époque, destinés au paiement des pensions de retraités, veuves et filles de chahids.

Enfin, il est à noter que la commune de Timizart reste sans sécurité, puisque le commissariat de police se trouvant au chef-lieu et dont les travaux sont achevés depuis plus de quatre ans, n’est pas encore ouvert pour des raisons qu’on cite à chaque fois, liés au manque de structure réservée à l’hébergement d’effectifs, alors que les travaux d’une brigade de gendarmerie nationale sise à la cité Ahrik Ouatar, connaissent un retard dans l’avancement de ses travaux.

Rabah Kacimi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :