Les Touareg se rebiffent-ils vraiment

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Lorsque Abdelmalek Sellal en tant que premier Ministre avait déclaré sans honte ni degré historico-intellectuel que les Algériens lorsqu’ils prononçaient le terme « Chaoui » disaient systématiquement « Hachak », on a bien cru que la région allait s’embraser. Que Sellal allait démissionner ou au minimum s’excuser devant le pays du colonel Si El Haoues.

Mystérieusement, il n’en fut rien. L’insulte demeurait répercutée par la presse et les réseaux sans affecter les Aurésiens. Pourquoi ? Mystère et boule de …sable.

Aujourd’hui, ce sont les Hommes bleus qui semblent se rebeller contre le Pouvoir en place qui, disent plusieurs notables : « nous vivons une situation de notables importés pour relancer les desseins séparatistes de la France coloniale. » Ceci est grave. D’autant plus grave qu’une trentaine de Chefs de tribus commencent après soixante ans d’Indépendance à demander leur dû dans le partage du gâteau national.

Parions que la mise en garde des Touareg sera respectée. Pourquoi ? Parce que les gisements de pétrole tirent vers leur stérilité

Et que le Hoggar regorge d’or et de diamants !

Des constructions style AADL ? Bientôt il y en aura partout dans le grand désert. Pas de soucis. Pour la seule et simple raison que le Pouvoir va changer de carte gastronomique. Le pétrole bu, notre Pouvoir va s’abreuver se retourner et se galvaniser d’or et de diamants volés encore une fois aux sudistes dont les contestataires pacificistes continueront à pourrir dans les geôles de ce même pouvoir car ils les gênent entre deux repas gargantuesques.

Les Touareg avertissent le Pouvoir en toute sagesse : Attention à l’indigestion ! Le Pouvoir n’en a cure dent, car il sait où se situe la faiblesse du peuple. Mais jusqu’à quand ?

                M. Kassi

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :