Les médecins résidents et leur Ministre se bagarrent au lieu de nous soigner

           Où est mort Benbella ? Où est mort Chadli ? Où est mort Boudiaf ? Où est mort Ali Kafi ? Où n’est pas mort Zeroual ? A part Hocine Aït Ahmed décédé du côté de la Lausanne, ils ont tous péri en Algérie. Même si avant de crever, ils se sont tous soignés en France, en Belgique, en Suisse ou aux Etats-Unis.

         Tous nos dirigeants tout en offrant une médecine gratuite, lors de laquelle mourraient des femmes dans un accouchement, se faisaient retaper les paupières et les lobes d’oreilles outre Algérie.

         D’après vous, où rendra son dernier souffle Fakhamatou Erraïs ? A Aïn Nâadja, à Staouéli, à Mustapha Pacha ?

         La mort n’épargne personne et nul ne peut lui échapper, alors qu’importe le lieu ? Si ! Le lieu importe parce qu’il y a des tyrans qui refusent de mourir dans un pays de merde. Dixit Donald…

 

         Quand tous nos résidents,  nos médecins et nos professeurs, quitteront l’Algérie pour Le Québec, Ontario ou Montréal, il ne nous restera même pas d’yeux pour pleurer, car nos dirigeants sont aveugles !  

M.KASSA

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :