Nigeria : le gouvernement confirme l’enlèvement de 110 étudiantes

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le gouvernement nigérian a annoncé que 110 jeunes filles avaient disparu suite à l’attaque menée, lundi dernier, par des membres supposés appartenir au groupe jihadiste Boko Haram  sur une école à Dapchi dans le nord-est du pays.

Des témoins ont déclaré que les hommes de Boko Haram sont arrivés le 19 février à la nuit tombée à Dapchi dans un convoi de véhicules dans le but d’enlever des élèves.

Le ministère de l’Information, a déclaré dans un communiqué que « Le gouvernement fédéral peut confirmer que 110 étudiantes de l’école publique de Dapchi, dans l’Etat de Yobe, n’ont pas été retrouvées, après que des assaillants, suspectés être d’une faction du groupe de Boko Haram ont envahi leur établissement lundi 19 février ». Le président , Muhammadu Buhari, s’est excusé auprès des familles des victimes, et a qualifié l’attaque de « catastrophe nationale ».

Ce kidnapping de masse rappelle la tragédie d’avril 2014, ou 276 lycéennes âgées de douze à dix-sept ans avaient été enlevées par le groupe djihadiste dans un lycée de Chibok, une centaine d’entre elles  seraient encore aujourd’hui aux mains du groupe terroriste.

Y.B

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :